• fardc 1 min

Manifestations au Nord-Kivu : « Le gouvernement de la RDC et la MONUSCO ont montré leurs limites dans leur mission de sécuriser la population » (CENCO)

À travers un communiqué de ce vendredi 27 juillet, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dit comprendre la colère de la population du Nord-Kivu qui participe aux manifestations pour exiger le départ de la mission onusienne en RDC.

Les évêques de la CENCO pointent du doigt accusateur le gouvernement et la MONUSCO qui peinent à sécuriser la population de la partie Est du Congo-Kinshasa.

« La CENCO estime que le gouvernement de la République démocratique du Congo et la MONUSCO ont montré leurs limites dans leur mission de sécuriser les populations exposées aux attaques des groupes armés en RDC », rapporte le communiqué signé par Mgr Marcel Utembi, président de la CENCO.

Et de renchérir : « Après plus de deux décennies d’insécurité, les gouvernements qui se sont succedés et les différentes résolutions des Nations-Unies n’ont pas réussi à neutraliser les groupes nationaux et internationaux. Ces derniers continuent, en toute impunité, à semer la désolation auprès des populations civiles de l’Est de la République démocratique du Congo ».

Par ailleurs, la CENCO condamne tout recours à la violence et appelle l’État congolais et la mission onusienne à diligenter une enquête conjointe afin que les auteurs des actes de violence soient traduits en justice.

Cette structure de l’église catholique du Congo recommande également aux hommes politiques et aux leaders communautaires de s’abstenir de tout discours susceptible d’entraîner la haine et la violence.

Pour rappel, ces manifestations contre la MONUSCO dans les villes de Goma et de Butembo ont fait 15 morts dont 12 civils et 3 casques bleus, ainsi qu’une soixantaine de blessés.

Yann Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30