• afriland banniere

Lualaba : Fifi Masuka déterminée à mettre fin à la délinquance juvénile, 200 jeunes envoyés àKaniama Kasese

La gouverneure intérimaire du Lualaba, Fifi Masuka, est déterminée à poursuivre l’opération de traque des jeunes délinquants dans sa province. Près de 200 jeunes ont été envoyés, la semaine dernière, au Service national à Kaniama Kasese dans le Haut-Lomami.


Opération au cours de laquelle 3 jeunes ont trouvé la mort dont 2 au cachot, en attendant leur transfèrement au Service national à Kaniama Kasese. Les 2 policiers qui assuraient la garde dans ce cachot, ont été arrêtés à Kolwezi, a annoncé Fifi Masuka, gouverneure intérimaire du Lualaba.

« Les policiers qui étaient de garde ce jour-là au cachot (deux) sont aux arrêts pour qu’ils expliquent ce qui s’est passé quand ces jeunes se battaient à l’intérieur », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter « qu’une équipe de l’Inspection générale de la Police est déjà à Kolwezi pour voir ce qui s’est passé ».

La gouverneure a.i de la province du Lualaba a déploré certaines erreurs commises par la Police lors de l’interpellation de ces jeunes délinquants. Cependant, Fifi Masuka ne lâche pas prise.

« Chaque début a toujours des problèmes et je pense que la prochaine fois, nous allons faire mieux, nous allons faire tout pour éviter ces erreurs. Je vous informe que vendredi, au moins 15 enfants, volontairement, sont partis s’inscrire pour aller au Service national à Kaniama Kasese. Nous allons continuer à voir de quelle manière prendre ceux-là qui font du mal aux autres, et les parents qui n’ont pas de moyens pour éduquer les enfants, la province a ses moyens et nous allons constituer un budget pour couvrir ces besoins. L’opération de récupération des jeunes délinquants va se poursuivre« , a-t-elle déclaré.

Selon Fifi Masuka, la province du lualaba compte plusieurs jeunes désœuvrés.

« Aujourd’hui, nous avons plus de 250.000 creuseurs, c’est énorme mais nous cherchons à encadrer certains. Nos services de sécurité connaissent bien les coins où trouver ces enfants. Ce sont réellement les délinquants que nous changeons en bâtisseurs« , a souligné Masuka.

Elysée Mafu

À la une

Également sur Actu 30