• afriland banniere

RDC : La MONUSCO regrette « profondément » la décision du gouvernement d’expulser son porte-parole (Communiqué)

La Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) prend acte de la décision des autorités congolaises d’expulser son porte-parole, Mathias Gillmann.


À travers un communiqué consulté ce jeudi, la mission onusienne dit aussi regretter « profondément » cette décision du gouvernement via le ministère des Affaires étrangères de la RDC, de faire partir l’un des membres de son personnel.

Cependant, cette mission des Nations-Unies
réitère son engagement à « continuer de travailler aux côtés de la population et des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité de l’ONU ».

Rappelons que le gouvernement a saisi la MONUSCO, par écrit en date du 28 juillet dernier, pour demander l’expulsion de son porte-parole dans un bref délai pour « déclarations indélicates et inopportunes ».

En effet, Mathias Gillmann a, dans une interview accordée à RFI en juillet dernier, affirmé que les FARDC et la MONUSCO ne disposaient pas des moyens pour combattre le M23. Des propos qui n’ont pas été digérés par le gouvernement.

Mechack Wabeno

À la une

Également sur Actu 30