• afriland banniere

Discours de Félix Tshisekedi : « Le message du chef de l’État était clair, la RDC n’abandonnera jamais Bunagana et l’Est », (Germain Kambinga)

Dans une interview accordée à Actu30.cd, ce mercredi 21 septembre 2022, le président national du regroupement politique Le Centre, Germain Kambinga, a salué le discours du président de la République, plus particulièrement au sujet de l’agression dont est victime la RDC de la part du Rwanda.


« Il était donc essentiel, que la communauté internationale, par la bouche du président de la RDC, comprenne quel était l’état d’esprit du peuple congolais et la conviction de la Nation qui est la nôtre. Nous savons que c’est le Rwanda qui agit pour déstabiliser le Congo, c’est un plan très vieux qui est celui de la balkanisation de notre pays. Le message du chef de l’État était clair, la RDC n’abandonnera jamais Bunangana et l’Est, la RDC, chacun des centaines de millions d’habitants défendra ses parties de son territoire. Donc, pour nous au Centre, nous avons accueilli très positivement le discours du chef de l’État », a-t-il déclaré.

Dans la foulée, le président du regroupement politique Le Centre a suggéré que la prochaine communication du chef de l’État soit axée sur la menace directe.

« Nous voudrions d’ailleurs suggérer que la prochaine étape du discours officiel ne soit plus simplement celle de la dénonciation, puisqu’on ne peut pas faire plus que ce qui a été fait à la tribune des Nations-Unies. Maintenant, le prochain axe de communication nationale doit être celui d’une menace directe de la RDC sur le Rwanda en terme de riposte proportionnée, même disproportionnée, dans la mesure où il est inacceptable de voir l’empathie avec laquelle la communication internationale accueille cette situation, que l’on voudra faire passer, par perte de profit, dans les sujets de géopolitique internationale. Nous ne l’acceptons pas, et nous disons simplement que ce pays nous le défendrons jusqu’au bout et si le Rwanda ne se ravise pas, le président de la République et la Nation congolaise toute entière doit être prête pour faire plus », a dit cet ancien ministre de l’Industrie.

Pour appuyer les efforts du gouvernement face à l’agression rwandaise, Germain Kambinga a annoncé le lancement d’une pétition dans les prochains jours pour récolter 1 millions de signatures pour pousser la communauté internationale à agir.

Rappelons que lors de son discours à la 77ème assemblée générale des Nations-Unies, le président Tshisekedi a condamné « avec la dernière énergie » l’agression de la RDC par le Rwanda sous couvert du M23.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30