• afriland banniere

Dossier Vidiye : « Aviez-vous entendu dans l’ancien régime un directeur de cabinet ou un conseiller stratégique du chef de l’État déféré en prison ? », lance le SGA de l’UDPS

Le secrétaire général adjoint en charge des questions politiques et administratives de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dit comprendre le mandat d’arrêt provisoire infligé à Vidiye Tshimanga, désormais ancien conseiller spécial du chef de l’État Félix Tshisekedi.


Au cours d’une une interview accordée à Actu30.cd le jeudi 22 septembre 2022, Déo Bizibu Balola note que cette décision de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe démontre l’existence de l’Etat de droit en RDC où le principe de répartition des pouvoirs est respecté.

« Je suis ravi de constater que l’Etat de droit pour lequel nous nous sommes battu pendant autant d’années est en train de prendre corps, tel que Étienne Tshisekedi, notre héros, nous l’a appris. Comparer le régime actuel de Félix Tshisekedi à l’ancien ? Aviez-vous entendu dans l’ancien régime un directeur de cabinet du chef de l’Etat, un ministre, un conseiller stratégique du président [déféré, ndlr] en prison ? Nous laissons la justice faire son travail, c’est cela le mérite qu’a le chef de l’Etat Félix Tshisekedi. C’est celui de laisser chaque institution jouer son rôle », a-t-il indiqué.

Ce cadre de l’UDPS invite les membres du gouvernement désignés par son parti à être exemplaires dans la gestion de la chose publique.

« Je voudrai attirer l’attention de ceux qui sont au pouvoir au nom de l’UDPS, qui s’est battu pendant 37 ans à l’opposition pour l’Etat de droit, nous sommes censés être exemplaires. Vidiye Tshimanga n’est pas de l’UDPS, il a son parti politique. Ce sont des exemples qui vont décourager les autres, car en politique il n’y a pas de sentiment. Je demande à la justice de faire son travail et d’appliquer la loi dans toute sa rigueur », a-t-il insisté.

Pour rappel, l’ancien conseiller special en matière stratégique du chef de l’état a été placé sous mandat d’arrêt provisoire à la prison Centrale de Makala, après la publication des séquences vidéo, le plongeant dans des faits infractionnels de corruption sur une affaire de vente des minerais avec des présumés investisseurs.

Moloway Jael

À la une

Également sur Actu 30