• afriland banniere

Kinshasa : Les médecins du SYNAMED projettent une autre marche le 5 octobre

Les médecins affiliés au Syndicat national des médecins du Congo (SYNAMED) seront à nouveau dans la rue, le 05 octobre prochain, pour exiger l’application du statut spécifique des médecins avec le paiement de la prime de logement et de transport.

L’option a été levée à l’issue du Conseil provincial, tenu ce samedi 24 septembre, pour évaluer la marche du mercredi 21 septembre de l’année en cours.

À l’occasion, le SYNAMED a condamné avec véhémence la barbarie policière dont il a été victime. Il a, cependant, félicité les médecins pour leur attitude responsable face aux provocations et menaces des éléments de la Police.

Par ailleurs, les blouses blanches qui dénombrent plus de 8 médecins blessés et des pertes en matériels, exigent des excuses publiques ainsi que la réparation des dommages subis.

« Au regard de l’indifférence du gouvernement de la République, du mépris des autorités urbaines et de la barbarie policière, les médecins des services publics de l’État, membres du SYNAMED, sous réserve des excuses publiques, la réparation des dommages subis et l’application stricte du statut spécifique des médecins, se réservent le droit de recourir à l’article 23 titre 2 de l’ordonnance-loi n°68/070 du 1er mars 1968 créant l’Ordre des médecins qui dispose : Tout médecin est libre de refuser des soins à un malade, sauf le cas d’urgence avérée et celui ou il manquerait à ses devoirs d’humanité », a déclaré le docteur Patrick Boloko, secrétaire exécutif provincial du SYNAMED.

Les médecins membres du SYNAMED sont en grève depuis le 06 juillet dernier. Ils ont organisé, le 21 septembre, dans la capitale congolaise, une marche qui a été violemment réprimée par la Police.

Yann Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30