• afriland banniere

Lutte contre la corruption en RDC : « Il ne faudrait pas aller avec les solutions à la sauvette », ( Marie-Josée Ifoku)

Dans une interview accordée à Actu30.cd ce jeudi 22 septembre, la présidente de l’Alliance des élites pour un nouveau Congo, Marie-Josée Ifoku, a appelé les congolais à prendre conscience pour lutter contre la corruption en République démocratique du Congo.


Pour elle, ce mal complexe n’est plus un problème de politiciens, mais plutôt de tout le peuple congolais.

« Je crois que dans ce domaine, il ne faudrait pas aller avec les solutions à la sauvette pour faire semblant de faire quelque chose. C’est un problème qui est très complexe, qui a commencé depuis que le pays était encore dépendant, selon ce que nous avons analysé. Et malgré l’indépendance, cet état d’esprit de prédation s’est perpétué d’abord à travers nos dirigeants et ça a contaminé le peuple congolais. C’est donc, devenu un problème généralisé. Nous voulons passer par une conscientisation et sensibilisation pour que le peuple comprenne aussi que lui-même est devenu un problème », a affirmé Marie-Josée Ifoku.

Et d’ajouter : «  La première chose que je peux faire, s’il me revenait d’agir, serait, tout d’abord, l’effort d’être un modèle pour mon entourage professionnel, familial, communautaire, amical et autres ».

Il faut noter que l’Alliance des élites pour un nouveau Congo (AENC) veut redonner la dignité et la liberté au peuple congolais à travers une prise de conscience au moyen de la rupture avec le système de prédation par la « Kombolisation » (nettoyage, ndlr) pour la renaissance de la RDC.

Naomi Masanga

À la une

Également sur Actu 30