• ceni banner

Conflit Téké-Yaka : Mboso appelle les ressortissants du Grand Bandundu à militer pour la paix

Dans le cadre de la recherche des solutions aux conflit Téké-Yaka qui sévit à Kwamouth, dans la province de Maï-Ndombe, le président de la l’Assemblée nationale, Christoph Mboso, a reçu, ce lundi 3 octobre 2022, à Kinshasa, une délégation des ressortissants du Grand Bandundu.

Cette délégation comprenait notamment les 3 gouverneurs et des présidents des assemblées provinciales de l’espace Grand Bandundu.

Au cours des échanges, le numéro un de la chambre basse du Parlement a appelé les ressortissants du Grand Bandundu à prôner la paix.

« Que chacun de vous milite pour que la paix règne dans sa chefferie, qu’on revive la paix comme c’était auparavant sans discrimination. Recevez les étrangers, donnez-leur à manger et même la terre pour cultiver et non le pouvoir coutumier », a-t-il déclaré.

À en croire Rita Bola, gouverneure du Maï-Ndombe, les trois provinces réunies prônent la paix entre Téké et Yaka qui ont toujours vécu ensemble et dans l’harmonie.

De son côté, le gouverneur Jean-Marie Peti-Peti du Kwango, a estimé que la délégation est allée rendre compte des pourparlers qu’ils ont eus au ministère de l’Intérieur au sujet de ce conflit.

« Ce fameux Kiamfu, nous ne le connaissons pas, c’est lui qui a mis le feu aux poudres. C’est en fait lui qui a déclaré qu’il viendra pour installer le chef coutumier Yaka à Kwamouth. Chose inadmissible, même chez moi dans ma province », a-t-il dit.

Pour rappel, c’est depuis près de deux mois que sévit le conflit Téké-Yaka causant plusieurs morts dans le territoire de Kwamouth, au Maï-Ndombe.

Moloway Jaël

À la une

Également sur Actu 30