• afriland banniere

À Paris, Roger Bimwala, membre de la plénière de la CENI, sensibilise la diaspora congolaise à un enrôlement « massif »

Conformément au calendrier électoral publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), il est prévu l’enrôlement des congolais de la diaspora qui participeront, pour la toute première fois de l’histoire électorale de la RDC, aux élections.

C’est en marge du début de cette opération d’enrôlement que Roger Bimwala, membre de la plénière de la Centrale électorale, séjourne, depuis ce mardi 24 janvier 2023, à Paris, en France.

img 20230124 wa0054

Dans l’après-midi, il a échangé avec une délégation délégation des congolais résidant en France afin de les sensibiliser à un enrôlement massif.

« J’exhorte les congolais résidant en France de venir se faire enrôler pour élire le 20 décembre leur président de la République. Toutes les conditions sont prises pour que l’opération se déroule dans le calme », a rassuré Roger Bimwala.

Pour la France, le centre d’enrôlement est érigé dans l’enceinte de l’ambassade de la RDC située sur 32 cours, Albert 1er, 75008 Paris 8ème arrondissement. Le centre ouvrira chaque jour de 08 heures à 18 heures.

Au total, 4 machines sont disponibilisées pour enrôler le plus grand nombre des congolais résidant en France.

« Nous avons prévu 4 machines. L’équipe qui travaillera ici est une équipe bien rodée qui a reçu une formation des experts venus de la RDC », a fait savoir Roger Bimwala.

À l’en croire, seuls deux documents sont exigés pour être enrôlé.

« Il faut présenter un passeport congolais en cours de validité ou une carte consulaire. L’attestation d’attente délivrée par l’Ambassade en attendant la délivrance du passeport ne compte pas », a expliqué Roger Bimwala.

img 20230124 wa0053

De leur côté, les congolais de France qui ont échangé avec Roger Bimwala, ont salué l’engagement de la CENI à tenir à l’organisation des élections avec une participation des congolais de la diaspora. Ils ont invité cette institution d’appui à la démocratie à maximiser la sensibilisation à travers une communication active et à grande échelle mais aussi à penser à installer les centres d’enrôlement dans certaines régions afin de permettre à ceux qui sont éloignés de Paris de pouvoir s’enrôler, car plusieurs congolais auront du mal à faire le déplacement pour recevoir leurs cartes d’électeur.

Sur cette question, Roger Bimwala a indiqué qu’il a été convenu que pour que les congolais prennent rendez-vous au préalable.

« Pour ceux qui habitent loin, nous avons validé le fait que des rendez-vous soient pris pour faciliter la tâche. Avec l’application PREAPS, il est encore facile que les choses aillent plus vite », a-t-il souligné.

Rachel Kitsita/Envoyée spéciale à Paris

À la une

Également sur Actu 30