• afriland banniere

Processus électoral : La CENI lance l’opération d’enrôlement des congolais résidant en Belgique, France et Afrique du Sud

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a, lancé, ce mercredi 25 janvier 2022, l’opération d’identification et d’enrôlement des congolais résidant en Afrique du Sud, France et Belgique.

Cette opération a été aussi lancée dans les 9 provinces de la RDC (Haut-Katanga, Haut-Lomami, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Lualaba, Sankuru, Tanganyika) qui font partie de la deuxième aire opérationnelle.

À cette occasion, Denis Kadima, président de la Centrale électorale, s’est envolé pour l’intérieur du pays pour lancer l’opération en sillonnant 5 des provinces qui constituent l’aire opérationnelle 2, pendant que d’autres équipes se déploient dans les pays étrangers concernés par cette phase.

À Paris, dans la capitale Française, le centre d’enrôlement est érigé dans l’enceinte de l’Ambassade de la RDC. Au total, 4 machines sont disponibilisées pour enrôler le plus grand nombre de congolais résidant en France. C’est le premier vice-président, Bienvenu Ilanga Lembow, qui supervise cette opération.

À Bruxelles, c’est le 2ème vice-président de cette institution, Didi Manara Linga, qui a donné le go de cette opération d’enrôlement et d’identification des électeurs.

En Afrique du Sud, Patricia Nseya, a accompli le même acte, en demandant aux congolais de s’approprier le processus électoral.

Pour rappel, dans la première aire opérationnelle, la CENI a prolongé de 25 jours cette opération de Révision du fichier électoral (RFE).

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30