• fardc 1 min

Fonction publique : 2 secrétaires généraux suspendus pour affectation frauduleuse de nouvelles unités

Le vice-premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, a suspendu, ce mardi 25 avril 2023, deux secrétaires généraux, pour affectation frauduleuse des nouvelles unités, en violation de la loi et des règles régissant l’accès à l’emploi public.

D’après ce membre du gouvernement Sama, il s’agit des secrétaires généraux à la Décentralisation et aux Relations avec le Parlement.

« Des éléments factuels en ma possession portés par des preuves documentées, font état de l’affectation des personnes non revêtues de la qualité de fonctionnaire à des postes organiques par certains secrétaires généraux. Ce, au mépris total de la loi et des notes circulaires que nous avons pourtant transmises et rappelées avec insistance, aux différents secrétaires généraux et autres chefs de services », a-t-il fait savoir.

À en croire J.P.Lihau, ces SG ont tenté d’antidater certaines de leurs forfaitures pour échapper à la rigueur de la loi.

En outre, le patron de l’Administration publique a dit avoir ouvert des actions disciplinaires à charge de ces fonctionnaires de l’Administration publique. Cependant, a-t-il précisé, ils pouront fournir leurs moyens de défense et être entendus par le Conseil de discipline avant qu’une option définitive ne soit levée.

Par ailleurs, le ministre de la Fonction publique a invité les ministres sectoriels à désigner les intérimaires compétents revêtus au moins du grade de directeur.

Il sied de signaler que ces poursuites disciplinaires vont également concerner tous les autres hauts fonctionnaires, essentiellement des directeurs ayant exercé à titre intérimaire les fonctions de secrétaire général et qui sont tombés dans la Commission des mêmes faits. Plusieurs chefs de Division sont également concernés.

Le ministre Jean-Pierre Lihau a souligné que la même fermeté sera de mise dans le processus de titularisation et promotion en grade. Il sera de même pour la mécanisation des agents qui devront se faire dans la transparence, la justice et l’équité.

Le ministre de la Fonction publique a aussitôt réitéré son engagement à matérialiser la vision du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, sous la houlette du premier ministre, Jean-Michel Sama, à redresser son secteur.

Moloway Jaël

À la une

Également sur Actu 30