• fardc 1 min

Lomami / Ass. prov : Pas de plénières depuis l’ouverture de la session de mars, un député déplore les absences de ses collègues

Bientôt un mois que les plénières ne se tiennent pas à l’Assemblée provinciale de Lomami suite à l’absence de plusieurs députés provinciaux à Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami.

Le vendredi 28 avril 2023, par exemple, la plénière convoquée par le bureau de l’organe délibérant pour l’examen et l’adoption du projet de calendrier des matières de la session ordinaire de mars 2023 n’a pas eu lieu faute de quorum non atteint.

Par conséquent, le président de l’Assemblée provinciale de Lomami, Berthos Kabey Diyal, a décidé de reporter sine die la séance plénière.

Dans la salle des plénières, le bureau a constaté la présence de 9 députés provinciaux sur les 26 que compte cette deuxième législature.

En réaction, le député provincial Joseph Mbaya Kabwe Wa Muadi s’est dit totalement déçu du report de cette plénière convoquée un mois après l’ouverture de la session de mars 2023. Ce dernier a appelé ses collègues députés à la prise de conscience afin de servir la province de Lomami et non se servir.

« Nous avons déjà perdu presqu’un mois sans siéger, je ne suis pas content de ce que font nos collègues, ils ne sont pas venus pour l’intérêt de nos populations, ils n’aiment pas Lomami. Pour eux s’il y avait motion, tout le monde serait là pour prendre l’argent. Depuis que nous sommes députés, aucun territoire de Lomami n’a déjà été contrôlé. Que nos collègues reviennent pour siéger en vue de servir notre Lomami« , a lâché l’élu de la ville de Mwene-ditu à la presse.

Et de poursuivre : « Bientôt, c’est un mois, pas de plénières à l’Assemblée provinciale de Lomami. Pourquoi alors nous faisons, chaque fois, les bruits que nous sommes impayés ? Pour quel travail que nous députés provinciaux de Lomami nous rendons à l’intérêt de la population qui nous a mandatés ? C’est déplorable. Aucun contrôle parlementaire jusqu’à présent, aucun édit conforme à la constitution adopté et accepté par la Cour constitutionnelle. Je demande à la population qui nous a mandatés le pardon parce-que nous n’avons pas honoré cette population ».

Depuis l’ouverture de la session ordinaire de mars, le 30 mars 2023, aucune plénière n’a été tenue à l’Assemblée provinciale de Lomami.

Merveille Mpandanjila/Lomami

À la une

Également sur Actu 30