• fardc 1 min

RDC : « Le discours provocateur de Kagame doit interpeller le gouvernement sur l’urgence de la mise en œuvre du Plan stratégique de défense » (UJCC)

Dans une déclaration faite mardi, l’Union des jeunes congolais pour le changement (UJCC) estime que le discours expansionniste tenu par le président rwandais, Paul Kagame, au Bénin, doit interpeller le gouvernement congolais sur l’urgence de la mise en œuvre du Plan stratégique de défense.

« (…) Sur ce, nous pensons que le dernier discours provocateur de monsieur Paul Kagame à notre endroit n’est que le reflet d’une machination d’occupation de la République démocratique du Congo, dont se nourrissent certains dirigeants du monde voire même ceux des pays supposés frères, qui doit absolument interpeller notre gouvernement sur l’urgence de la mise en œuvre du Plan stratégique de défense et de la nécessité de lancer un appel à la résistance populaire en usant de l’article 63 de notre constitution, car cette guerre n’a que trop duré », déclare le président de cette structure, Mukenge Totoro.

À l’en croire, il s’agit de l’intégrité électorale, du respect des droits de l’homme et de la transparence selon les prescrits de la constitution.

S’agissant du faible taux de la représentation des jeunes dans les postes de prise de décision, soit 12%, Mukenge Totoro invite ces derniers à rejoindre le parti de la lutte et de la volonté de la nouvelle génération.

« Alliance des citoyens engagés pour la République et le changement (ACERC) est une organisation politique d’élites et des masses congolaises, un mouvement de révolution sociale, la voie pour la réalisation du destin de dignité et de grandeur de la RDC, un socle de reconstruction nationale issue du génie congolais et en lien avec les réalités sociales, politiques et historiques du Congo, de l’Afrique et du monde, partant de sa doctrine inspirée de l’unitarisme fortement décentralisé, nourri par des convictions politiques propres, conforment aux valeurs sociologiques authentiques et consacrant le droit des congolais à la différence », souligne Mukenge Totoro.

Il faut noter que ces initiatives de l’UJCC s’inscrivent dans le cadre du projet Tufaulu Pamoja (Réussissons ensemble, ndlr) qui a pour but de contribuer à l’amplification de la voix des jeunes et femmes pour garantir leur ascension aux sphères de prise de décisions.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30