• fardc 1 min

À Windhoek, la SADC approuve le déploiement d’une force pour rétablir la paix dans l’Est de la RDC

À en croire un communiqué publié, ce lundi 08 mai 2023, les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ont, au cours du sommet de Windhoek, approuvé le déploiement d’une force pour rétablir la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo.

« Le sommet a approuvé le déploiement d’une Force SADC dans le cadre de la Force en attente de la SADC en tant que réponse régionale à l’appui de la RDC pour rétablir la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC. Le sommet a approuvé une position commune de la SADC pour avoir une approche plus coordonnée, compte tenu des multiples déploiements dans le cadre d’arrangements multilatéraux et bilatéraux dans la RDC, et a exhorté le gouvernement de la RDC à mettre en place les conditions et mesures nécessaires pour une coordination efficace entre les Forces régionales et partenaires bilatéraux opérant en RDC », peut-on lire dans ce communiqué.

D’après ce meme document, les participants à ces assises, ont exprimé leurs inquiétudes sur la situation d’insécurité dans le pays, causée par les groupes armées.

« Le sommet a réitéré son appel à la cessation immédiate des hostilités par tous les groupes armés et au retrait inconditionnel des zones actuellement occupées. Le sommet a appelé à un soutien régional immédiat au gouvernement de la RDC pour faire face à la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la RDC avant les élections nationales prévues en décembre 2023 », ajoute la même source.

Par ailleurs, le sommet tenu en Namibie a aussi approuvé l’organisation d’un sommet quadripartite SADC, EAC, CIRGL, CEEAC.

Signalons que cette rencontre a été initiée par le docteur Hage G. Geingob, président de la République de Namibie et Président de l’Organe chargé de la politique, de la défense et de la coopération en matière de sécurité, dans les souci de mettre en commun les efforts en vue de la réalisation de la paix dans la région.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30