• fardc 1 min

Beni : 5 journées ville-morte décrétées pour décrier l’insécurité

Des organisations de la société civile, Coordination urbaine de la ville de Beni, au Nord-Kivu, ont annoncé, dimanche, une série de 5 journées ville-morte à dater de ce lundi 15 mai 2023.

John Lwatsirene, un des cadres de la société civile de Beni, indique à Actu30.cd que cette action s’inscrit dans la logique de décrier l’état piteux de la situation sécuritaire de cette ville de la province du Nord-Kivu.

Il précise que cette action va se passer de manière pacifique, dans la non violence la plus totale, et quiconque osera profiter de cette pour semer le désordre, la police pourra s’occuper de lui.

Le maire de Beni, le commissaire divisionnaire adjoint Narcisse Muteba, se dit contre cette décision de la société civile de son entité. L’autorité urbaine appelle plutôt les forces vives à accompagner les efforts des autorités locales dans la recherche de la sécurité.

Signalons que la ville de Beni, au Nord-Kivu, connaît une première moitié du mois de mai très mouvementée et caractérisée par des incursions nocturnes des hommes armés aux domiciles des habitants. La société civile parle de 800 cas de cambriolages enregistrés en un mois seulement.

Les autorités locales pointent du doigt certains anciens prisonniers qui ont trouvé liberté après avoir été graciés par le président de la République, comme auteurs de cette insécurité. Mais déjà elles annoncent avoir arrêté plus de 40 de ces présumés bandits.

Anderson Shada Djuma/Beni

À la une

Également sur Actu 30