• fardc 1 min

Déploiement de la force de la SADC : Pour Claudel Lubaya, c’est « l’illustration de l’échec politique et stratégique des choix hasardeux et contradictoires »

À travers un communiqué rendu public ce mercredi 10 mai 2023, le député national Claudel Lubaya peint un tableau sombre de la gestion de la question sécuritaire par le régime Tshisekedi.

D’après le président du parti politique Union démocratique africaine Originelle (UDA-Originelle), les décisions prises par Felix Tshisekedi est une « illustration la plus tragique de l’échec politique et stratégique des choix aussi hasardeux ».

« Les feuilletons accords cachés avec Rwanda, meilleur ami et allié inconditionnel, accords cachés avec l’Ouganda, la proclamation de l’état de siège dans les provinces de l’Uturi et du Nord-Kivu, la mutualisation des forces FARDC-UPDF, l’adhésion superflue à l’EAC, le déploiement avec fracas de la force régionale avec mandat vague, accords de Luanda, pourparlers de Nairobi 1,2,3, pourparlers de Bujumbura 1,2,3, retour à la SADC – retrait éventuel Force régionale, sont l’illustration la plus tragique de l’échec politique et stratégique des choix aussi hasardeux que contradictoires les uns les autres, vendus à tour de bras comme des prouesses d’une diplomatie dite agissante aux limites inqualifiables et aux conséquences dévastatrices pour le pays », note Claudel Lubaya.

Par ailleurs, Claudel Luabaya souligne que « ces essais erreurs intempestifs et sans résultat probant, placent le président de la République dans l’obligation de remettre en question toute son approche de gouvernance dont les failles maintes fois dénoncées contribuent à l’affaissement du pays ».

Les chefs d’État et de gouvernement de la SADC ont, lors du sommet de Windhoek, en Namibie, tenu lundi dernier, décidé du déploiement d’une force pour rétablir la paix dans l’Est de la RDC. Entre-temps, une force de l’EAC est, depuis plusieurs mois au pays, pour cette même cause.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30