• fardc 1 min

Exetat 2023 : les finalistes de zones occupées par le M23 ont été déplacés vers des sites sécurisés pour passer les épreuves (Gouvernorat Nord-Kivu)

La session préliminaire des Examens d’État édition 2022-2023 a été lancée également ce lundi 08 mai 2022 dans la province du Nord-Kivu, comme dans d’autres parties de la République Démocratique du Congo ce lundi 08 mai 2023.

Au total, 16 521 candidats prennent part à ces épreuves au Nord-Kivu, une régression estimée de plus de 6000 candidats comparativement à l’édition précédente où 22 554 finalistes étaient inscrits.

La faible participation se justifie par la guerre d’agression qui sevit dans cette partie du pays, a le vice-gouverneur policier, le Commissaire Divisionnaire Romy Ekuka Lipopo qui a donné le go de ces épreuves à Goma.

Parlant du sort des élèves finalistes se trouvant dans des zones occupées par les terroristes du M23/RDF notamment les territoires de Masisi, Rutshuru et une partie de Nyiragongo, l’autorité provinciale a rassuré que ceux ci ont été conduits dans des zones jugées sécurisées.

« On a délocalisé tout le monde, nous avons dit pour ce qui concerne Rutshuru et le Nyiragongo, tout le monde se retrouve ici à Kanyaruchinya et à Bushagara. Là, nous sommes à 776  candidats, tandis que que tous ceux du côté de Masisi, Kitshanga, Mushaki, nous les avons réuni au niveau de Sake et là nous avons 2436« , a précisé le Vice-gouverneur du Nord-Kivu.

De sons côté, le Directeur de la Province Éducationnelle du Nord-Kivu 1 a lancé un appel à tous les acteurs dans différents centres de réserver un accueil particulier à ces élèves déplacés déjà affectés par la situation de guerre.

Rappelons que les 16 521 candidat dont 51% des filles sont repartis dans 52 centres.

Esaïe Tsongo/Goma

À la une

Également sur Actu 30