• fardc 1 min

Kinshasa : Ouverture du colloque international sur la justice constitutionnelle et le contentieux électoral

Le premier ministre a, au nom du président de la République, présidé, ce jeudi 18 mai 2023, la cérémonie d’ouverture du colloque international sur la justice constitutionnelle et le contentieux électoral dans la ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Organisées par la Cour constitutionnelle sous le haut patronage du chef de l’État, ces assises réunissent plusieurs personnalités et chercheurs du monde juridique et politique du pays et de l’étranger mais également ceux des structures d’appui à la démocratie.

Dans son mot d’ouverture, Jean-Michel Sama Lukonde a rassuré le président de la Cour constitutionnelle, Dieudonné Kamuleta, de l’accompagnement du gouvernement dans la réussite de sa mission, avant de le féliciter pour l’initiative.

« Étant un pays, en plein processus électoral et ce, après 3 cycles électoraux, ces assises arrivent à point nommé afin de constituer pour le contentieux à venir », a déclaré le chef du gouvernement.

De son côté, la ministre de la Justice, Rose Mutombo, a relevé quelques questions qui seront au centre des réflexions durant ce colloque.

« Bien que la justice constitutionnelle ait contribué de manière significative à l’instauration de l’État de droit, la question est de savoir : comment faire pour que des constitutions africaines soient efficaces aux tentations fortes d’autoritarisme de certains pouvoirs ? Comment éviter que le juge constitutionnel soit perçu à tort ou à raison comme un complice des dérives des pouvoirs législatif et exécutif? Voilà des questions à répondre lors de ces assises », a-t-elle souligné.

Lors de ces assises, les participants vont, entre autres, examiner la place des juridictions constitutionnelles dans la construction de l’Etat de droit et de la démocratie, examiner la place de la constitution et des autres normes de référence dans l’office du juge constitutionnel, faire le tour des différents objets possibles du contrôle de constitutionnalité, réfléchir sur la place du juge constitutionnel dans l’environnement juridictionnel national et international, analyser les conditions de réalisation d’élections libres, Démocratique et transparentes et étudier la place du juge constitutionnel dans cet office.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30