• fardc 1 min

Lomami : Les travaux d’entretien de l’axe routier Kabinda-Nkumba lancés

Le gouverneur de la province de Lomami, Nathan Ilunga Numbi, a procédé, vendredi 05 mai 2023, au lancement des travaux d’entretien de la Route nationale n°2 (RN2), dans son tronçon compris entre la ville de Kabinda, chef-lieu de cette province, et la localité de Nkumba, dans le cadre du Programme d’entretien routier de l’exercice 2022.

La cérémonie a eu lieu sur la Nationale 2, au village Kabonde situé à plus ou moins 35 kilomètres de Kabinda ville.

Dans la fiche technique présentée, à cette occasion, par le directeur provincial de l’Office des routes (OR), il est signalé que ces travaux initiés par le gouvernement congolais, sont financés à hauteur de 50%, soit 405.019.111, 89 Francs congolais. Benjamin Njima Biangandu a, par ailleurs, indiqué que ces travaux consisteront au reprofilage rapide, purge bourbier et remblais d’emprunt, création des saignées et bassins de rétention, construction des fosses maçonnées, reprofilage compactage avec apport des matériaux sélectionnés et aux couches de roulement en matériaux sélectionnés sur les points chauds. Étant donné que cette route est totalement en terre et au regard de sa dégradation très avancée, les travaux de sa réhabilitation s’avèrent très indispensables, a signalé le directeur provincial de l’OR qui compte sur le lobbying de l’autorité provinciale.

Pour sa part, Sylvain Ngongo Mudimbi, ministre provincial des ITPR ad intérim, a appelé l’Office des routes à exécuter ces travaux en toute transparence pour un service de qualité, durable et appréciable.

Dans son mot, l’autorité provinciale a indiqué que le lancement officiel des travaux d’entretien de cette route est une réponse du chef de l’État au besoin de désenclaver la partie centre de la République démocratique du Congo. Nathan Ilunga Numbi a, par la même occasion, invité la population bénéficiaire à dénoncer tout ce qui peut nuire à la bonne marche de ces travaux.

Il sied de signaler que le projet d’asphaltage de la Route nationale n°2 reste une véritable préoccupation pour la population qui émet le vœu de voir la route être réhabilitée. Les études ont été faites et présentées aux bailleurs des fonds, notamment la BAD et la Banque mondiale.

Merveille Mpandanjila/Lomami

À la une

Également sur Actu 30