• fardc 1 min

Paludisme au Maniema : le taux de prévalence reste élevé soit plus de 240 cas pour 1000 habitants (SANRU)

Le taux d’incidence du paludisme ne fait qu’augmenter dans la province du Maniema. Au moins, 247 cas pour 1000 habitants ont été enregistrés en 2022.

Ces résultats ont été présentés par l’ONG Santé rurale (SANRU) qui intervient dans la lutte contre le paludisme avec le financement de la Banque mondiale. C’était lors d’une conférence de presse animée, jeudi 25 mai 2023, à Kindu, chef-lieu de la province.

« En ce jour en terme de chiffres, l’incidence du paludisme dans la province du Maniema reste élevée. Nous sommes autour de 247 cas pour 1000 habitants, alors que le pays voudrait qu’on soit à 124 pour 1000 habitants. Mais tout ce qu’on a mis en œuvre comme effort nous aide à réduire ce taux là mais vu l’état de délabrement très avancé de nos routes, ça pose problème pour servir les zones de santé dans une période bien déterminée. C’est pourquoi nous allons parfois au-delà « , a fait savoir le docteur Beya Akunde Étienne, chef du projet de lutte contre le paludisme.

Pour sa part, le ministre provincial de la Santé du Maniema a, dans son allocution, promis de faire son rapport à sa hiérarchie pour trouver solution et réduire ce taux de paludisme.

« En terme de résultats, nous sommes dans un état d’indignation du fait que le taux de prévalence du paludisme ne fait qu’augmenter. Nous sommes en train de se battre avec le niveau national pour avoir le moyen d’arranger les routes et faciliter le transport des médicaments à distribuer sur l’ensemble de la province », a indiqué le Dr Kibungi Mutanga Junior.

Signalons que des membres de la société civile, ceux du gouvernement provincial et plusieurs autres partenaires ont pris part à cette activité.

Prince Mwembo/Maniema

À la une

Également sur Actu 30