• fardc 1 min

Processus électoral : La MOE CENCO– ECC suggère à la CENI de convoquer en toute urgence un cadre de concertation autour du fichier électoral

La mission d’observation Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) – Église du Christ au Congo (ECC) ont rendu public, ce lundi 15 mai 2023, son rapport final sur l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs en République démocratique du Congo.

Dans ce rapport, les prélats catholiques et protestants relèvent les points forts et les points faibles liés à l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs, qu’il faut améliorer.

Parmi les points forts, ils notent, par exemple, que la Centrale électorale a publié le calendrier électoral pour le cycle électoral en cours, la prorogation de la période de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans toutes les aires opérationnelles.

S’agissant des points à améliorer, ils notent la circulation des matériels électoraux sensibles entre les mains des individus n’en ayant pas qualité ou encore l’absence de la publication des statistiques des enrôlés pour toutes les aires opérationnelles.

Au regard des faits qui précèdent, la MOE CENCO-ECC formule les recommandations suivantes :

Au gouvernement :

  • De publier le plan de décaissement des fonds alloués aux opérations électorales afin de rassurer le public de la tenue des élections à la date prévue et ;
  • De prendre toutes ses responsabilités afin que les compatriotes qui sont affectés par l’insécurité en particulier dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Maï-Ndombe, aient la possibilité de voter leurs dirigeants lors des scrutins attendus.
  • À la CENI :
  • De convoquer, en toute urgence, un cadre de concertation autour des problèmes majeurs qui entourent le fichier électoral ;
  • De renvoyer les réponses du formulaire lui soumis par la MOE CENCO-ECC ;
  • De s’en tenir au principe de l’audit du fichier électoral par un organisme international indépendant avec obligation que ce dernier à associer quelques experts nationaux, dans les délais convenables et ;
  • De publier les statistiques des enrôlés par circonscription et par centre d’inscription pour permettre au public d’avoir la traçabilité sur toutes les personnes inscrites sur leurs listes électorales respectives.

Aux partis politiques et Regroupements politiques :

  • De recruter, former, faire accréditer leurs témoins et les déployer partout où se déroulent les opérations électorales afin de contribuer à leur transparence et ;
  • De continuer à sensibiliser leurs à s’approprier le processus électoral par l’éducation civique afin d’en garantir la légitimité.

Aux partenaires techniques et financiers :

  • D’accompagner les initiatives de paix afin de permettre à tous les Congolais de participer au processus électoral et ;
  • De contribuer à faciliter le travail des Missions d’observation électorale dont la surveillance est capitale pour la crédibilité.

Il sied de rappeler que l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs a été clôturée le mois dernier dans toutes les 3 aires opérationnelles.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30