• fardc 1 min

RDC : Le Mouvement féminin pour un Congo fort et prospère appelle le Parlement et le gouvernement à lever des options « réalistes » pour le redressement du pays

Dans une déclaration faite, jeudi 11 mai 2023, à Kinshasa, le Mouvement féminin pour un Congo fort et prospère (MFC) alerte sur la crise multiforme que connaît le pays depuis quelques années.

Selon le MFC, la crise s’observe notamment aux niveaux du leadership et de la gouvernance politique, de la situation sécuritaire, socio-économique et judiciaire du pays.
Une situation qui, selon ce mouvement, conduit inéluctablement le pays vers le chaos total.

« Le MFC appelle les acteurs de la gouvernance notamment les parlementaires et membres du gouvernement ainsi que ceux des institutions chargés du contrôle, essentiellement des finances publiques de lever des options réels, réalistes et réalisables pour le redressement du pays. Les temps sont graves. La République est en danger. Il faut un sursaut national, en appelant chaque compatriote à agir dans son secteur, selon ses compétences et ses moyens, tout cela conjugué dans une synergie commune aux niveaux national, provincial et local. Le schéma du chaos, fomenté depuis des décennies par des acteurs internes et externes bien connus, et qui éclate maintenant au grand jour, doit être dilué, en jouant, chacun, sa partition », a déclaré Elise Muhimuzi Kinja, coordinatrice nationale du MFC.

Le MFC a formulé une série de recommandations. Au gouvernement de sauvegarder l’intégrité territoriale du pays, de redéfinir et de réajuster des indicateurs et agrégats des finances publiques, du budget et de l’économie nationale pour lutter contre la pauvreté et le balisage du processus vers le développement durable et à l’opposition d’être une alternative pertinente.

À la CENI, cette structure recommande d’organiser un processus électoral harmonieux. Et à la société civile et autres mouvements sociaux qu’ils soient réellement un contre-pouvoir et non un anti-pouvoir, non seulement d’alerte et de dénonciation des antivaleurs, mais également une dynamique de proposition des solutions alternatives concrètes.

Elysée Mafu

À la une

Également sur Actu 30