• fardc 1 min

Répression « musclée » de la marche de l’opposition : « Même à l’époque du président Kabila, on n’a jamais vu ça »

Dans la rue ce samedi 20 mai, le président du parti LGD, Augustin Matata Ponyo a exprimé sa colère face à la répression par la police de la marche convoquée avec ses pairs de l’opposition pour dire non à la vie chère au pays, à l’insécurité à l’Est et au processus électoral jugé chaotique.

Selon l’ancien premier ministre, le chef de l’État Félix Tshisekedi muselle la liberté de la population plus que son prédécesseur Joseph Kabila.

« C’est un régime dictatorial. Même à l’époque du président Kabila, on n’a jamais vu ça. Les gens ont marché. Là, on ne sait même plus marcher, alors que c’est une marche pacifique pour protester contre un processus électoral chaotique, contre la vie chère. L’oppression, c’est ce que nous sommes en train de vivre aujourd’hui. (…) On ne peut pas avoir un régime qui ne fait que s’enrichir et la population ne fait s’appauvrir. Il faut que ce régime s’arrête« , a déclaré Augustin Matata Ponyo.

Il exige que soit également revu le processus électoral actuel qui, a-t-il laissé entendre, constitue un tremplin pour la réélection de manière frauduleuse du président Félix Tshisekedi.

Corneille L.

À la une

Également sur Actu 30