• fardc 1 min

Application de la loi sur la sous-traitance : Kibali, Kamoa, Tenke Fungurume et KCC parmi les bons élèves (Chambre des mines)

Le président de la Chambre des Mines, Louis Watum, a, dans son discours à l’ouverture de la 3ème édition de la DRC Mining, rappelé le contexte dans lequel se tient ce forum qui réunit les acteurs du secteur minier de la RD Congo.

« L’édition de cette année se déroule dans un contexte complexe et ambiguë et incertain et notre industrie minière n’est pas épargnée. Nos chaînes d’approvisionnement doivent constamment s’adapter au choc externe de la guerre en Ukraine et aux contraintes de réchauffement climatique« , a-t-il dit.

Pour la Chambre des Mines, qui souligne que la RDC présente des avantages compétitifs, il y a encore des défis énormes à relever, notamment celui de la sous-traitance et la création des richesses qui doivent être distribuées de manière responsable. Son président a martelé sur le fait que certaines entreprises ne respectent pas la loi sur la sous-traitance.

« On est loin du compte lorsqu’on regarde la misère qui entoure la quasi-totalité de nos sites miniers. Les sociétés principales à 90% ne respectent pas la loi sur la sous-traitance. Cela condamne les sociétés locales à une concurrence déloyale dont les marchés sont gagnés par les sociétés étrangères. Les sous-traitants veulent la transparence dans la publication des marchés, l’octroi des contrats longs termes plutôt que des contrats spontanés, une augmentation du portefeuille des marchés attribués aux congolais conformément à la loi », a souligné Louis Watum.

40165989 eaf4 47fc 9f38 8953fbbb010c 1

Cependant, il y a des entreprises qui sortent du lot et qui reçoivent des encouragements de la Chambre des Mines.

« Il y a des entreprises qui contribuent à la création des millionnaires congolais par le nombre élevé des sous-traitants avec lesquels elles traitent, telles que Kamoa, Tenke Fungurume, Kibali, KCC et… », a-t-il déclaré.

La 3ème édition de la DRC Mining compte plus de 500 sponsors, 4 pavillons internationaux (Afrique du Sud, chine, Allemagne, États-Unis ), 900 conférenciers venus de 40 pays, 7000 visiteurs annoncées et plus de 200 stands et plus de 20 représentations diplomatiques.

Rachel Kitsita envoyée spéciale à Lubumbashi

À la une

Également sur Actu 30