• fardc 1 min

Arrivée de Tshisekedi à Kananga : « Un accueil délirant ne suffit plus, il y a lieu que les populations soient plus exigeantes » (DG SCED)

Le chef de l’État, Félix Tshisekedi, sera à Kananga, au Kasaï Central, ce vendredi 23 juin 2023, pour lancer officiellement les travaux du projet de lutte anti-érosive, financés par la Banque mondiale.

C’est dans ce cadre que la Société congolaise pour l’État de droit (SCED) relève qu’il s’agira de la troisième visite de la plus haute autorité du pays dans cette contrée sinistrée et dont les populations vivent dans la misère et la précarité.

Dans un communiqué parvenu à Actu30.cd, ce jeudi 22 juin, cette structure de la société civile invite la population de la région à ne pas seulement réserver à Félix Tshisekedi un accueil chaleureux, mais plutôt à exiger plus de réalisations de ses promesses.

« Comme il s’agit de la dernière visite du premier mandat, qui intervient avant le lancement de la campagne électorale, la SCED exhorte tous les centres-kasaïens à comprendre que seul un accueil délirant ne suffit plus, il y a lieu que les populations soient plus exigeantes« , écrit Dominique Kambala, directeur général de la SCED.

Dans la foulée, la SCED engage les centres-kasaïens qui aiment leur province, à brandir les promesses concernant notamment l’accès à l’emploi en vue de diminuer le chômage, l’effectivité du Fonds de promotion de la jeunesse, la promotion de l’entrepreneuriat, le droit à la couverture universelle de santé, et le droit à la desserte en eau et électricité par l’achèvement des travaux du barrage de Katende.

À cela s’ajoutent également la réhabilitation du stade des jeunes et du stadium de l’espoir, la relance et l’achèvement des travaux de la voirie urbaine, l’achèvement des travaux de la route de l’espoir Kananga-Kalamba Mbuji, mais aussi l’accélération du processus de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-miliciens Kamwina Nsapu.

Pour terminer, cette organisation de la société civile estime que le glas a sonné pour une évaluation objective du bien-être et de l’amélioration de la qualité ainsi que des conditions de vie des populations, au égard des engagements pris par le chef de l’État.

Mwambilayi/Kananga

À la une

Également sur Actu 30