• fardc 1 min

Justice : avec une capacité d’accueil de 1500 personnes, la prison de Makala compte plus de 11.000 détenus dont 466 mineurs et 27 enfants vivant avec leurs mères (Directeur de la prison)

Le directeur de la prison centrale de Makala a accueilli, le mardi 20 juin, le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) venu s’enquérir de la situation carcérale au sein de ce centre pénitentiaire.

Faisant l’état des lieux de conditions de détention, le directeur Joseph Yusufu Maliki a, selon la note établie par les services de la CNDH, informé à Paul Nsapu que la prison centrale de Makala refoule du monde.

A l’en croire, la structure pénitentiaire onstruite au début pour recevoir 1500 personnes, accueille aujourd’hui 11.717 détenus, dont 466 mineurs, 298 femmes, et 27 enfants qui restent avec leurs mères.
Il a également noté qu’il y a 2622 inculpés, 5877 prévenus, soit plus de 8000 détenus qui n’ont pas encore connu le verdict final de leurs différents dossiers.

L’autre cas à épingler, a fait savoir le directeur de prison selon la même note, il y a environ 1500 détenus des juridictions militaires pour un centre pénitentiaire construit pour recevoir les civils.

Joseph Yusufu Maliki a appelé à la mise en place d’une commission mixte afin de plancher autour de la question du désengorgement de ce lieu. Il a également insisté sur le lancement du  projet de construction d’une nouvelle prison d’une capacité d’accueil de 11.000 personnes, qui sera  financé par le Gouvernement turc. 
Le président de la CNDH a promis de mener un plaidoyer auprès des autorités pour des solutions rapides, dans le sens de l’amélioration des conditions carcérales en République démocratique du Congo.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30