• fardc 1 min

Kinshasa : plus de 1200 kulunas arrêtés et présentés au vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité

La Police nationale congolaise (PNC), ville de Kinshasa, a présenté, le mardi 13 juin, au vice-premier ministre de l’intérieur 1237 délinquants juvéniles, communément appelés Kulunas, arrêtés dans la capitale congolaise.

Au cours de cette cérémonie organisée au stade des martyrs en présence du gouverneur Gentiny Ngobila, le commandant de la police Kinshasa, Sylvano Kasongo, a fait savoir que ces kulunas sont ceux qui mettaient la population en insécurité dans toutes les communes de la capitale.

Il a promis de déférer ces délinquants devant la justice pour subir la rigueur de la loi, et ce, avant de présenter également aux autorités les éléments de la police qui se distinguent dans l’exercice de leur travail. Ils ont reçu des des cadeaux symboliques en guise de récompense.

La police nationale congolaise a sanctionné ses éléments qui se sont mal comportés, les uns sont envoyés en prison et les autres pourront être définitivement renvoyer, a noté le général Kasongo.

De son côté, le vice-premier ministre en charge de l’intérieur a dit sa détermination à ramener la paix dans la capitale, et qu’il sera sans pitié vis-à-vis de ces jeunes délinquants.

 »Je n’aurai même pas pitié d’une personne qui tue, qui viole. À partir de demain, vous serez présentés devant vos juges naturels et répondre de vos actes. Vous êtes des citoyens hors société, vous n’aimez pas le Congo et vous n’aimez pas non plus les Congolais. Nous devons vous traiter comme tel », a déclaration le patron de la sécurité des congolais d’un ton ferme.

En outre, celui qui est également commissaire général adjoint en charge de la police administrative, opérations et renseignements a annoncé dans la foulée le recrutement dans les jours à venir de nouveaux éléments de la PNC pour plus d’efficacité.

Le numéro un de la police nationale ville de Kinshasa a promis de mettre la main sur tous les policiers qui vont se mal comporter dans l’exercice de leur métier.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30