• fardc 1 min

Lomami : le caucus des députés provinciaux de Luilu alerte sur un conflit foncier à la frontière avec Lualaba

Le caucus des députés provinciaux, élus du territoire de Luilu, dans la province de Lomami, alerte sur un conflit foncier qui se vit, depuis quelques mois, à la frontière entre la population de la chefferie de Mulundu, dans le territoire de Luilu ( Lomami), et celle du groupement de Chiying, dans le territoire de Kapanga ( Lualaba).

Il l’a fait savoir, jeudi 22 juin dernier, au gouverneur de la province de Lomami, Nathan Ilunga Numbi, lors d’une audience.

Ces élus provinciaux ont aussi évoqué la mauvaise cartographie de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), attribuant à tort les villages Muana Muzanga, Kombo et Kapaku II ( chefferie des Kanyok de Mulundu) au groupement de Chiying ( province de Lualaba). Ce qui, selon ce caucus des députés, serait à la base de vives tensions entre la chefferie de Mulundu et le groupement de Chiying.

Le président de l’Assemblée provinciale, Berthros Kabey Diyal, originaire de cette pays de Lomami, a aussi révélé au gouverneur de province l’incursion sporadique des populations du groupement Tshitazu ( province de Lualaba) dans les villages Mulombo, Hesh et Tshikasakasa ( Lomami) où elles se livrent au pillage des produits agricoles et incendient des maisons.

À l’en croire, une vive tension règne en cette période sur toute la frontière sud qui délimite la province de Lomami et celle de Lualaba.

Faisant partie aussi de ladite délégation, le rapporteur adjoint de l’organe délibérant, Cyril Ngoyi Sulu, a mentionné que cette rencontre a accouché de trois recommandations, notamment le déploiement des éléments de la PNC dans les villages Muana Muzanga, Kombo et Kapaku II pour sécuriser les populations et leurs biens contres les attaques dont elles sont victimes de la part des Lualabais du groupement Chiying mais aussi le gouverneur de province a été demandé de faire un rapport à sa hiérarchie au niveau central pour la tenue d’une bipartite entre Lomami et Lualaba sous l’arbitrage du pouvoir central afin d’arriver à des solutions durables.

Merveille Mpandanjila/Lomami

À la une

Également sur Actu 30