• fardc 1 min

RDC : À son tour, Le Royaume-Uni hausse le ton contre le soutien extérieur apporté aux groupes armés

Le Royaume-Uni a exhorté, ce jeudi 22 juin 2023, les forces extérieures à cesser tout soutien au groupes armés opérant dans la partie Est de la République démocratique du Congo et appelle toutes les parties au conflit à tenir leurs engagements, convenus dans le cadre des processus de paix diplomatiques régionaux de Nairobi et de Luanda.

Le Royaume-Uni s’est ainsi exprimée à la suite de la publication le lundi dernier du rapport final du groupe d’experts des Nations unies sur la République Démocratique du Congo.

Dans ce communiqué publié ce jeudi, l’envoyée spéciale du Royaume-Uni pour les grands Lacs, remercie le Groupe d’experts des Nations Unies sur la République démocratique du Congo (RDC) pour leur rapport final et appelle tous les États membres à coopérer pleinement avec le Groupe d’experts.

Par ailleurs, le Royaume-Uni se dit profondément préoccupé par les atteintes aux droits humains et les violations du droit international humanitaire documentées dans le rapport par des groupes armés principalement le M23

« Nous sommes préoccupés par les atteintes aux droits humains et les violations du droit international humanitaire documentées dans le rapport par des groupes armés, notamment le M23, les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), les Forces alliées de défense (ADF) et la Coopérative pour le développement du Congo (CONDECO ).Nous condamnons le soutien extérieur apporté aux groupes armés. Les conséquences du conflit sont immédiates et graves et entraînent des déplacements humains à grande échelle et des souffrances humanitaires.Nous appelons toutes les parties au conflit à tenir leurs engagements, convenus dans le cadre des processus de paix diplomatiques régionaux de Nairobi et de Luanda. Nous pensons que ces processus offrent le meilleur moyen de parvenir à une paix durable. Nous appelons à une désescalade immédiate de toutes les parties et au respect de la souveraineté. », soutient ce communiqué du Royaume-Uni.

Pour le Royaume-Uni, les droits de l’homme de tous les Congolais doivent être respectés et tous ceux qui ont commis des violations des droits de l’homme et des abus doivent être tenus pour responsables.

Pour cesser ce conflit, ajoute ce communiqué, le Royaume-Uni précise que la violence doit cesser pour donner au dialogue et à la paix une chance de réussir et pour que ceux qui ont enduré d’importantes souffrances aient une chance de reconstruire leur vie.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30