• fardc 1 min

RDC : Corneille Nangaa et son parti se réservent de présenter des candidatures et appellent au dialogue

Le Président du parti Action pour la Dignité du Congo et de son peuple (ACDP) Corneille Nangaa hausse le ton contre le statu quo dans la gestion du pays et contre la recrudescence de l’insécurité dans plusieurs coins de la République démocratique du Congo.

A travers son message rendu public ce 28 juin, à 48 heures de la commémoration du 63e anniversaire de la RDC le 30 juin prochain, l’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) soutient également que le processus électoral en cours est un cocktail d’agrégats incomestibles.

« Etant donné que les apprêts du processus électoral ne rassurent ni politiquement ni techniquement, l’ADCP se réserve de présenter toute candidature aux élections dans leur format actuel. Cependant, en attendant ce reformatage obligatoire, et donc inévitable, du processus, l’ADCP demande à tous ses membres et partisans de demeurer mobilisés », note-t-il.

Le président de l’ACDP propose également un dialogue entre acteurs pour discuter de la marche du pays.

« Il est donc impérieux que les acteurs concernés se mettent autour d’une table, discutent et affrontent ces défis ensemble afin de conjurer toute perspective apocalyptique et s’accorder sur la marche du pays et la manière dont devront être organisées les élections afin d’en garantir la crédibilité, l’inclusivité, la transparence et l’équité. La sagesse commande ainsi d’observer un break du processus électoral, à l’évidence engagé dans une mauvaise direction, pour son évaluation exhaustive et sa requalification objective et consensuelle », ajoute-t-il.

S’agissant de la situation sécuritaire, Corneille Nangaa estime que l’heure est venue de lever l’état de siège « qui a montré ses limites », d’arrêter de penser que la sécurité et le bien-être dépendent des autres ; de revigorer par ailleurs les FARDC en les dotant de tous les moyens.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30