• fardc 1 min

RDC : l’ACh de Kabund absente de la liste des partis autorisés à fonctionner, son porte-parole voit une main noire de l’UDPS

L’Alliance pour le changement est monté au créneau pour dénoncer une mise à l’écart de la liste des partis politiques autorisés à fonctionner en République Démocratique du Congo.

Pour le parti du député national Jean Marc Kabund Kabund-a-Kabund, il s’agit d’une manœuvre du régime Tshisekedi tendant à son exclusion du processus électoral en cours.

« Aujourd’hui, nous faisons face à un déni démocratique, nous faisons face à des ambitions dictatoriales du régime en place qui ne veut pas aujourd’hui avoir un parti de taille, un parti ayant un leader incontournable, imbattable comme l’honorable Jean Marc Kabund à Kabund en face de lui« , a réagi Ghislain Mwanji, porte parole de l’ACh.

Pour lui, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dont est issu le chef de l’État Félix Tshisekedi, a démontré qu’il a peur de Jean-Marc Kabund comme candidat président.

Affirmant dur comme fer être dans la légalité, le porte-parole de l’Alliance pour le changement dénonce un archanement politique contre sa formation politique et une violation de la loi de la part du ministre de l’intérieur.

Par ailleurs, Ghislain Mwanji appelle à la stricte observance de la loi par le ministère de tutelle mais également à la publication de leurs textes juridiques au journal officiel.

Rappelons que c’est le 23 juin dernier que le ministère de l’intérieur que chapeaute Peter Kazadi, a rendu public la liste comprenant 910 partis politiques autorisés à fonctionner en République Démocratique du Congo et ce, en perspective des élections de 2023.

Yann Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30