• fardc 1 min

RDC : le processus électoral est mal engagé (CENCO)

Les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) se sont penchés sur la situation générale du pays, lors de leur Assemblée plénière ordinaire tenue à Lubumbashi du 19 au 22 juin 2023.

S’agissant du deroulement processus électoral, les prélats catholiques notent plusieurs avancées mais déplorent en même temps l’inexistence d’un cadre de concertation tripartite (Majorité, Opposition, Société Civile), idéal pour clarifier la problématique des Centres d’Inscriptions (CI) qui n’ont pas été retrouvés sur terrain, d’une part, et d’autre part l’absence d’une contre-expertise crédible par un organisme international
spécialisé pour auditer le fichier électoral.

« Le refus par la CENI de répondre favorablement à ces deux pertinentes demandes prouve à suffisance que le processus électoral est mal engagé« , soutiennent les pères de l’Église.

La CENCO reconnaît également les effort du gouvernement et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI),
tant dans la publication du calendrier électoral que dans la constitution du fichier électoral, dans les délais plus brefs que les cycles électoraux passés.

Les évêques soulignent également que la stabilité du pays et le bien-être de la population passent par la tenue des élections libres, inclusives, transparentes et apaisées.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30