• fardc 1 min

RDC : l’UNFPA lance la 2e édition du Prix médias Henriette Eke

Le Fonds des Nations-Unies pour la population a lancé, ce mardi 13Juin 2023, à l’Institut facultaire des sciences de l’information et la communication (IFASIC) situé à Kinshasa, en RD Congo, la deuxième édition du prix médias Henriette Eke, pour récompenser les meilleures productions médiatiques axées sur les questions de la population.

Le thème de la deuxième édition de ce concours est : « Mettre fin aux violences basées sur les genres ».

Les professionnels des médias ont jusqu’au 30 septembre pour déposer leurs candidatures sur les plateformes numériques de l’UNFPA.

Devant le corps professoral de l’IFASIC, des étudiants ainsi des professionnels des médias, le docteur Eugène Kongnyuy, représentant de l’UNFPA en RDC, a indiqué que l’objectif poursuivi par ce Prix est de faire participer les journalistes à l’élimination des violences basées sur des genres.

« Nous avons besoin de travailler en étroite collaboration avec les professionnels des médias pour arriver à sensibiliser la population et les décideurs. C’est pourquoi nous lançons ce concours pour les meilleures productions médiatiques mais aussi pour encourager les professionnels des médias à travailler encore beaucoup plus pour informer, sensibiliser la communauté sur les questions relatives à la population », a-t-il déclaré

Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, parrain de ce concours, a fait savoir que le gouvernement congolais fait de la question sur les violences basées sur les genres sa priorité.

« Plusieurs indicateurs montrent qu’il subsistent encore malheureusement différentes formes de violences basées sur les genres, parfois méconnues et le plus souvent banalisées et tolérées. La lutte contre les violences basées sur les genres est un défit majeur et permanent du gouvernement qui nécessite la sensibilisation et la mobilisation de toute la communauté nationale. Ce concours qui s’inscrit dans une large dynamique de la sensibilisation, vise à accroître l’implication des professionnels des médias dans la prévention et la lutte contre les violences basées sur les genres, les abus et harcèlement sexuel, augmenter le volume des productions médiatiques sur la prévention et la lutte contre les violences basées sur les genres ainsi que promotion sur l’autonomisation de la femme« , a dit ce membre du gouvernement Sama.

De ce fait, Patrick Muyaya a invité les professionnels des médias à participer à ce concours.

« Je tiens donc à inviter les journalistes œuvrant sur toute l’étendue du territoire national à concourir dans les différentes catégories et à encourager toutes la communautés des médias à continuer de faire des productions intenses et de qualité pour contribuer à mettre fin à cette ironie injuste, à ce paradoxe destructurant et désastreux qui consiste à la déshumanisation de celle qui donne la vie », a ajouté le porte-parole du gouvernement.

La première édition du prix Henriette Eke avait porté sur le thème : « Éliminer les décès maternels évitables en RDC « .

Pour rappel, Henriette Eke fût sage-femme qui a milité pour revaloriser sa profession. Elle a travaillé comme conseillère sage-femme à l’UNFPA de 2010 jusqu’à sa mort en novembre 2020.

Moloway Jaël

À la une

Également sur Actu 30