• fardc 1 min

RDC : plus de 314.000 armes marquées et enregistrées dans 6 provinces

Le vice-premier ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières a présidé, le mercredi 21 juin à Kinshasa, une triple cérémonie relative au processus de marquage d’armes en République Démocratique du Congo.

Peter Kazadi a d’une part clôturé la première phase des opérations de marquage d’armes pour la partie Est du pays, avant de donner le go de la poursuite de ce même processus dans les provinces restantes et de lancer également la campagne de marquage d’armes détenues légalement par les civils.

Ces opérations qui entrent dans le cadre de la lutte contre la prolifération et la circulation illicite d’armes légères et de petit calibre, apportent déjà de meilleurs résultats, a fait savoir le membre du gouvernement Sama Lukonde.

« Actuellement, les statistiques s’élèvent à plus de 314.000 armes marquées dans la province de Kinshasa, les provinces du Kongo-Central, de l’Ituri, du Tanganyika et du Nord et Sud-Kivu », a indiqué Me Peter Kazadi Kankonde.

Selon les explications du ministre de l’intérieur et sécurité, les armes nouvellement marquées passent à l’enregistrement, et ensuite un code unique de marquage est attribué à chacune d’elles, conformément aux directives du Centre régional sur les armes légères dans la région des Grands Lacs, la Corne de l’Afrique et les États limitrophes.

Le processus de marquage d’armes en République Démocratique du Congo a débuté en 2015, dans l’objectif de réduire la violence armée, par la lutte contre la circulation illicite des armes légères et de petit calibre en vue de la restauration de la paix et de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30