• fardc 1 min

Élections 2023 : La CENI rejette la proposition de l’opposition pour un autre audit externe du fichier électoral

Dans un communiqué rendu public ce lundi10 juillet 2023, et parvenu à la Rédaction d’Actu30.cd, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) juge « illogique » la proposition de l’opposition pour la réalisation d’un autre audit externe du fichier électoral par un cabinet réputé.

Selon ce communiqué signé par Patricia Nseya, rapporteur de la CENI, la plénière de la centrale qui a statué sur les différentes recommandations de l’opposition, estime qu’un autre audit risquerait d’avoir des incidences sur la tenue des élections dans le délai.

« La Plénière a noté qu’hormis la récusation de la composition de la mission d’audit externe, aucun argument sérieux n’est venu contredire les conclusions de cette mission. La Plénière trouve ainsi illogique d’entreprendre un autre audit externe du fichier électoral sans une justification solide. Enfin, diligenter une nouvelle mission d’audit externe du fichier électoral risquerait d’éloigner la CENI de ses priorités courantes et prochaines qui se focalisent sur les étapes devant conduire à l’organisation effective, et dans le délai, des scrutins du 20 décembre 2023 », rapporte le communiqué.

Par ailleurs, la CENI reconnaît les plaintes relatives à la disparition des écris sur les cartes d’électeur et promet une solution.

« la Plénière a noté et reconnu légitimes les plaintes relatives à une série de cartes d’électeur dont les écrits portant sur l’identité et certaines données disparaissent au fil des jours. Toutes les mesures correctives ont été considérées par la CENI pour résoudre ce problème et les solutions appropriées devraient être communiquées et mises en exécution dans un avenir très proche. Entretemps, la Plénière sollicite la compréhension et la patience de toutes les personnes affectées par cette situation. lI va de soi que la solution va aller de pair avec l’émission des duplicatas qui, elle, se fera en fonction des modalités applicables dans l’éventualité d’une perte de la carte d’électeur et de son remplacement », renchérit ce document.

Il faut rappeler que, les leaders de l’opposition ont formulé leurs recommandations notamment celle de l’audit du fichier électoral lors des rencontres initiées par Denis Kadima pour balayer des controverses autour du fichier électoral.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30