• fardc 1 min

Les jeunes appelés à se battre pour le bien-être de la RDC

À l’initiative du parti politique Congo prospère et grand (CPG), une dizaine de jeunes femmes et hommes, toutes tendances confondues, ont échangé, le vendredi 30 juin 2023, à Kinshasa, sur l’apport de la jeunesse dans le Congo d’aujourd’hui et de démain. Ces échanges ont eu lieu à l’occasion de la célébration de 63 ans de l’indépendance de la République démocratique du Congo.

Ces jeunes hommes et femmes parmi lesquelles l’on a compté des politiciens, entrepreneurs et journalistes ont exposé sur plusieurs thématiques, entre autres, la jeunesse et les responsabilités politiques, le renouvellement de la classe politique congolaise mais aussi la place de la femme dans le Congo d’aujourd’hui et de demain.

img 20230701 wa0035

Tina Salama, porte-parole du chef de l’État, a appelé les jeunes, qui ont des ambitions, à les associer avec la compétence, car sans compétence, a-t-elle martelé, les jeunes auront du mal à s’épanouir. Les jeunes doivent travailler sans relâche pour mériter leurs places dans la société, a-t-elle dit.

De son côté, Christian Bosembe, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel et communication (CSAC), a demandé aux jeunes de ne pas créer un conflit des générations pour rien, parce-que, a-t-il dit, les vieux, qu’ils le veulent ou pas, ils partiront un jour. Il a, par ailleurs, exhorté les jeunes à choisir la cause, avoir de l’audace et la détermination avant de se lancer en politique.

De son côté, la sénatrice Francine Muyumba a appelé les jeunes à transcender les divergences d’opinion et à ne voir que l’intérêt général du pays. Cette élue a invité les jeunes à se prendre en charge pour changer des choses, car les aînés ont « lamentablement échoué ».

Pour sa part, Christelle Mwabila, directrice générale adjointe de l’Office congolais de contrôle (OCC), a invité les jeunes à se former, s’informer et oser pour le développement du pays.

Intervenant sur le rôle de la femme dans le Congo d’aujourd’hui et de demain, Cynthia Katanga a encouragé les femmes à s’inviter à le table de décision en s’imposant, car « rien ne leur sera donner gratuitement ».

img 20230701 wa0039

Le président national de cette formation politique, Christian Mukendi, a encouragé ces hommes et femmes à se battre pour le bien-être de la République démocratique du Congo.

Selon Christian Mukendi, les pères de l’indépendance sont fiers de ces jeunes qui réfléchissent sur le Congo sans tendances politiques.

Congo prospère et grand est une plateforme politique qui milite pour le développement social de l’homme congolais et privilégie la liberté de ce dernier à se développer dans le respect des lois et de la constitution de la RDC.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30