• fardc 1 min

RDC : Chérubin Okende a été tué par balle. Son garde du corps, 1er suspect, est entre les mains de la justice militaire (PG près la Cour de cassation)

Lors d’une conférence de presse animée, ce jeudi, en la salle d’audiences de la Cour constitutionnelle, le procureur général près la Cour de cassation a confirmé le décès par balle de Chérubin Okende, retrouvé sans vie dans sa jeep ce matin vers Poids lourds à Kinshasa.

« Il s’agit d’une mort par balle, une arme a été retrouvée dans son véhicule moteur en marche et dont la climatisation fonctionnait encore », a dit le procureur Firmin Mvonde.

À l’en croire, la Police scientifique se planche sur le dossier et déjà un suspect aux arrêts.

« Le premier suspect a été arrêté. Il s’agit de celui qui a déposé la correspondance de monsieur Chérubin Okende à 16h00 à la Cour constitutionnelle« , a souligné le procureur, avant de rassurer qu’une fois arrêté, l’auteur de ce meurtre odieux sera déféré devant les juridictions compétentes.

Le président de la Cour constitutionnelle a confirmé que l’ancien ministre d’Ensemble, Chérubin Okende, avait bel et bien été invité à la Cour constitutionnelle avec les 2 autres ministres démissionnaires pour une question relative au complément d’éléments sur la déclaration de leurs patrimoines ( puisqu’ils étaient membres du gouvernement ) et ce, conformément à la loi ( article 93 de la Constitution) et la séance devait avoir lieu, le 13 juillet, sur proposition du juge rapporteur qui traite ce dossier.

Cependant, a-t-il précisé, Chérubin Okende avait saisi la Haute Cour pour modifier la date de la séance et la refixer au vendredi 14 juillet. Il a ajouté que c’est un de ses collaborateurs qui a déposé la correspondance à la Cour constitutionnelle, fixant la séance de travail avec le juge rapporteur pour demain vendredi.

Rachel Kitsita

À la une

Également sur Actu 30