• fardc 1 min

RDC : le paiement de l’impôt en FC, l’interdiction des dépenses en cash à la BCC et plusieurs mesures annoncées pour stabiliser le marché de change

Le ministre des finances a annoncé, le lundi 18 juillet 2023 lors du briefing presse, une série des mesures adoptées par le gouvernement pour stopper la dépréciation de la monnaie congolaise face au dollar américain.

Nicolas Kazadi a signifié que ces mesures prises, tant sur le plan de budgétaire que de la politique monétaire, vont principalement permettre de réduire la demande de devise sur le marché et accentuer celle du Franc congolais.

Sur le plan budgétaire :
Intervention de la banque centrale a sur le marché de change. « Depuis la fin de ce week-end, il y a déjà début de retournement de la situation qui a été permis par les interventions de la banque centrale. Ces interventions vont se poursuivre dans les jours qui viennent pour réellement rétablir la situation, d’abord stopper l’hémorragie« , a indiqué l’argentier nationale.

Privilégier, en tant que trésor, le paiement de l’impôt en franc congolais pour accroître l’utilité du franc congolais comparé au dollar américain. Le ministre en charge de la mise en œuvre de la politique financière s’est expliqué en ses termes : »Lorsque vous avez des impôts à payer, vous aller devoir apporter vos devises, les vendre au système bancaire, pour avoir des francs congolais. En le faisant, vous aller accroître la demande de franc congolais et vous allez mettre vos devises sur le marché de change« .

Travailler davantage avec la banque centrale pour surveiller la qualité de nos dépenses publiques, renforcer le suivi du plan de trésorerie. « Nous allons veiller particulièrement veiller à ce que les dépenses en cash soient évitées ou limitées au strict minimum. « Il y a des habitudes acquises depuis longtemps. Beaucoup de dépenses sont payées en cash au guichet de la banque centrale. Lors que les gens prennent le cash, directement ils vont sur le marché de change.  Certains comptables vont percevoir l’argent accompagnés de cambistes. Nous allons proscrire tous les paiements qui se font au guichet de la banque« , a-t-il dit.

Nicolas Kazadi a affirmé que ces mesures, une fois adoptées, sont déjà en pleine mises en œuvre de manière drastique pour régler la situation de change qui a de conséquence sur la vie de la population.

Il a par ailleurs noté quelques facteurs à la base de la dépréciation de la monnaie congolaise entre autres la hausse de la devise et l’accroissement des liquidités en franc congolais.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30