• fardc 1 min

Mines : voici les nouvelles vérités sur l’évolution du dossier Manono Lithium (Communication)

Dans son annonce publique ASX datée du 9 octobre 2023, AVZ Minerals avait affirmé que le Mémorandum Of Understanding « MOU » avec le Gouvernement de la RD Congo en rapport avec le projet « Manono Lithium » progresse.

Cette annonce s’avère complètement fausse, d’autant plus que le Gouvernement de la RD Congo est frustré par le C.O. d’AVZ Monsieur Nigel Fergusson et La direction actuelle d’AVZ.

La Direction actuelle d’AVZ, avec Monsieur Nigel Ferguson, est en fonction depuis 6 ans. Elle a eu suffisamment des années pour anticiper et résoudre les litiges avec les partenaires de la coentreprise DATHCOM. Mais, ils ont refusé de le faire.

En observant la suite des évènements, on peut coclure que le Gouvernement de la RD Congo a décidé de ne plus négocier avec le CO d’AVZ Monsieur Nigel Ferguson et l’actuelle direction d’AVZ.

Tout porte à croire que si l’actuel équipe dirigeante d’AVZ Minerals change, COMINIERE et DATHOMIR s’engageront à des négociations et essayeront de régler tous les différends avec la nouvelle direction d’AVZ Minerals.

Tout le monde a vu que Monsieur Fergusson a préféré adopter une approche de contentieux très agressive toutes ces dernières années, ciblant tous les partenaires impliqués dans la coentreprise DATHCOM, y compris le Gouvernement. Les partenaires locaux de la coentreprise DATHCOM considèrent cette attitude comme un manque de respect aussi bien envers COMINIERE, qu’envers le Gouvernement et le peuple congolais.

De plus et ce qui est bien grave, cette attitude malheureuse a fait perdre à la coentreprise le titre minier qui lui aurait permis de passer à l’étape de l’exploitation du projet minier.

Il faut noter que le 28 janvier 2023, par un nouvel Arrêté Ministériel, la Ministre des Mines de la RD Congo a révoqué son précédent Arrêté qui avait converti la partie sud du Permis 13359 en Permis d’Exploitation. Dans les motifs ayant conduit à cette révocation, Madame la Ministre avait insisté sur la nécessité d’une coopération harmonieuse et saine entre les actionnaires de DATHCOM comme une condition préalable et/ou un pré requis pour faire avancer le projet Manono.

Malheureusement et jusqu’à ce jour, il y a toujours un contentieux énorme entre actionnaires dont la principale instigatrice est AVZ Minerals, avec sa direction actuelle et son CO Monsieur Nigel Ferguson, qui bloque le projet.

C’est pourquoi il sied de créer les conditions pour régler ces multiples différends à l’amiable et de manière juste. Il y a lieu d’observer que les partenaires de la coentreprise sont déçus de la position agressive de Mr Fergusson qui, malgré ses promesses, n’a pas retiré les litiges devant les Cours et Tribunaux afin de permettre finalement le démarrage du projet.

Les 3 directeurs nominés de « Make Manono Great again/ rendre à Manono sa grandeur » (MMGA), M. Michael Carrick, M. Peter Huljich et M. Ty Luddbrook étaient à Kinshasa cette semaine pour des réunions de haut niveau, y compris des Ministres et d’autres membres supérieurs/Cadres importants du Gouvernement congolais et ils étaient bien accueillis par tous ceux qu’ils avaient visités.

Tout porte à croire que le Gouvernement congolais soutient l’idée de s’asseoir pour négocier un accord/règlement dans l’intérêt de toutes les parties et surtout, du peuple congolais.

DATHCOM, une filiale de AVZ Minerals et les directeurs de AVZ ont été impliqués ans des batailles juridiques étendues et critiques en R D Congo, entrainant souvent des résultats défavorables pour AVZ. Actuellement, aucun de ces cas nationaux n’a été divulgué de manière adéquate, y compris la décision de la Cour d’Appel de Lubumbashi qui a confirmé le jugement du Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi ayant condamné Monsieur Graeme Johnson, Directeur  d’AVZ, à 3 ans de prison après l’avoir jugé coupable de contrefaçon/falsification, ordonnant la destruction du certificat attribuant à AVZ 75% d’actions de DATHCOM ; le même jugement a condamné DATHCOM à payer à DATHOMIR des dommages et intérêts de 25.000.000 $ US.

Heureusement, il s’observe un nouveau sentiment d’optimisme au sujet du projet Manono Lithium ; le Gouvernement de la RDC serait en mesure de travailler avec la nouvelle direction d’AVZ Minerals qui va être mise en place lors de l’Assemblée Générale de novembre prochain. Il y a lieu d’espérer que cette nouvelle équipe dirigeante d’AVZ écoutera les besoins de la RDC et travaillera pour résoudre toutes les questions ouvertes et non résolues sur le projet et ce, dans le but de voir ce dernier finalement démarrer et se développer pour le bien de tous les partenaires et du peuple congolais.  

À la une

Également sur Actu 30