• ceni banner

Crépitement des balles à Goma : La société civile appelle à l’identification des détenteurs d’armes à feu

La nuit du dimanche à ce lundi 27 novembre n’a pas été rose pour la population de plusieurs quartiers de la commune de Karisimbi, en ville de Goma, au Nord-Kivu.

Le crépitement des balles a duré près d’une demi-heure dans les quartiers Majengo, Katoy, Mabanga et Kasika mettant la population dans l’inquiétude et la terreur.

D’après la société civile de cette municipalité, il s’agissait des échanges des tirs entre des bandits à mains armées et des agents de l’ordre en patrouille.

« Dans le quartier Majengo, notre chef de quartier a été victime des bandits. Ils ont tiré beaucoup de balles sur sa porte pendant la nuit, et gloire à Dieu, l’intervention est venue en urgence, au niveau du quartier Mabanga Nord. Il y a eu des gens qui tracassaient la population et ils étaient armés« , a confié à Actu30.cd, Christian Kalamo, président de la société civile en commune de Karisimbi.

Par ailleurs, il a lancé un appel aux autorités urbaines à renforcer des stratégies de sécurisation de la population, surtout en identifiant tous les hommes armés dans différents quartiers.

« Dans notre commune de Karisimbi, il y a beaucoup de militaires non identifiés, il y a même des bandits qui se font passer pour nos militaires et nos policiers. Alors, c’est aux autorités urbaines et communales de prendre des dispositions pour l’enregistrement de tout militaire se trouvant dans l’un des quartiers de la commune de Karisimbi« , a-t-il ajouté.

Il a appelé également la population à la vigilance et à dénoncer tout cas suspect.

Esaïe Tsongo/Goma

À la une

Également sur Actu 30