• fardc 1 min

Kinshasa : Des personnes vivant avec handicap apportent leur soutien au président Tshisekedi pour les réformes entreprises en leur faveur

La Dynamique nationale des personnes en situation de handicap et autres personnes vulnérables a organisé, lundi 12 février 2024, à Kinshasa, une marche de soutien au président de la République, Félix Tshisekedi, pour les réformes entreprises lors de son premier mandat en leur faveur, mais aussi dans sa lutte pour garantir l’intégrité territoriale face au M23, soutenu par le Rwanda.

Dans leur mémorandum lu et déposé à la Présidence de la République, les PVH-APV réitèrent leurs félicitations au chef de l’État pour sa réélection à la tête du pays et à la ministre déléguée, Irène Esambo, pour ses efforts visant à faire avancer son institution en collaboration avec les leaders des organisations des PVH et APV.

D’après les PVH, depuis 2019, l’action gouvernementale prend en compte la mise en œuvre des articles 33 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et 49 de la Constitution de la RDC. Comme réformes, elles citent notamment la promulgation de la loi organique portant protection et promotion des droits de la personne avec handicap, la mise en place du Secrétariat général aux PVH & APV suivi de la nomination d’un secrétaire général ainsi que le recrutement des agents et cadres de cette nouvelle Administration publique en cours de réalisation.

Pour cette structure, le dynamisme d’Irène Esambo a permis de définir des mesures d’application de la loi organique notamment :

– le Décret portant création, organisation et fonctionnement du Fonds national d’accessibilité et d’autonomisation des personnes avec handicap en RDC (FONA-PVH) qui est un mécanisme de lutte contre la mendicité et la pauvreté qui gangrènent le milieu du handicap et ;

– Le Décret fixant les modalités d’application de la représentation des personnes avec handicap dans les institutions en RDC qui fixe le quota de 5% pour les services publics et 3% pour les services privés.

Cependant, la dynamique des PVH denonce l’attitude du député Eliezer Ntambwe incitant ses membres à la révolte.

« En dépit de toutes ses réalisations louables, visibles et notables, nous déplorons le comportement d’un acteur politique mal intentionné qui incite certaines personnes avec handicap à la révolte et à la haine afin de saper tous les efforts du gouvernement dans le secteur du handicap. Nous citons monsieur Ntambwe Mposhi Charmant Eliézer, proclamé provisoirement député national, contre qui nous avons déclenché une action en justice afin de décourager des attitudes susceptibles d’anéantir les efforts du gouvernement dans ce secteur », rapporte ce mémo lu par Stanislas Kamomuni, membre de cette structure.

La dynamique nationale des personnes avec handicap et autres vulnérables demande au président de la République de maintenir ce portefeuille ministériel au sein du gouvernement central afin de pérenniser les acquis dans le secteur et ce, pour l’effectivité de l’autonomisation et l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap.

Jaël Moloway

À la une

Également sur Actu 30