• ceni banner

Malaise au sein de Bundu Dia Mayala : le secrétariat général s’oppose à ceux qui veulent accaparer le parti de feu Ne Muanda Nsemi

Le parti politique Bundu Dia Mayala (BDM) accuse certains de ses membres à vouloir dédoubler ce parti après le décès de son leader Ne Muanda Nsemi.

Le Secrétaire général de cette formation politique a fait cette dénonciation ce vendredi 8 février à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

D’après Marcelin Bakwamisa, Secrétaire général du parti de Ne Muanda Nsemi d’heureuse mémoire, ceux qui veulent créer aujourd’hui la division au sein de cette formation politique n’ont aucune qualité.

Maître Marcelin Bakwamisa rappelle que ces gens ne sont plus membres de cette formation politique.

« Effectivement, il y’a une main noire. Nous avons dénoncé ces forces du mal à Kimpese. Et ce sont les politiciens que nous connaissons bien et certains sont d’origines Né-Kongo. S’ils continuent avec cette allure, nous allons les dénoncer un à un devant la presse, parce que nous n’allons pas accepter que l’œuvre du grand maître soit détruite. Et la première personne qu’on utilise dans cette affaire c’est Mputu Lusembo qui n’a aucune qualité d’engager le parti Bundu Dia Kongo jusqu’à l’organisation des nouvelles élections », a-t-il dit

À l’en croire, la question de la succession de Ne Muanda Nsemi se fera après son enterrement lors d’un congrès extraordinaire de cette formation politique, pour a-t-il ajouté, honorer la mémoire de l’illustre disparu.

Le parti politique Bundu Dia Mayala condamne par ailleurs les récentes attaques dans la partie Est de la RDC et demande en même temps que justice soit faite après les violences qui ont émaillées à Kimpese dans le Kongo Central.

La Rédaction

À la une

Également sur Actu 30