• fardc 1 min

APK : « je suis candidat à la présidence du bureau définitif, je ne peux pas procéder à de tels actes » (Mbokoso sur les accusations de détournement à son encontre)

Le président du bureau provisoire de l’assemblée provinciale de Kinshasa, Amous Mbokoso, dement formellement avoir détourné près de 300 000 USD des fonds destinés au fonctionnement de cet organe délibérant de la capitale congolaise.

Devant la presse à l’issue de la plénière du jeudi 07 mars, Amous Mbokoso place ces allégations relayées ça et là dans le lot d’une pièce de théâtre inintéressante.

« L’Assemblée provinciale de Kinshasa a des problèmes. On n’a même pas encore payé les frais d’installation des députés. Il y a également un problème d’assainissement de l’environnement. Parler de 300 mille dollars, pour moi, c’est du bluff qui n’engage que leurs auteurs. Depuis que je suis ici, je n’ai pas reçu 300 mille dollars. Je considère que c’est un peu un théâtre, moi je ne fais pas du théâtre, je suis très serein« , a-t-il dit.

Amous Mbokoso qui tient à briguer le poste de président du bureau définitif de l’assemblée provinciale de Kinshasa estime paradoxale de détourner des fonds, alors qu’on tient à un avenir politique plus épanoui.

« Je suis candidat à la présidence du bureau définitif de L’APK, je ne peux pas procéder à de tels actes. Je dois me conserver, je tiens beaucoup à ma réputation, ce n’est pas la première fois que je suis en train de gérer. Par rapport à mes projets à mon avenir, je dois faire un effort d’être correct vis-à-vis des députés, de l’assemblée provinciale et vis-à-vis des kinois« , a-t-il souligné.

Selon certaines allégations, des députés provinciaux ont décidé de mettre en accusation le président du bureau provisoire pour détournement.

La Rédaction

À la une

Également sur Actu 30