• fardc 1 min

Conflit Teke – Yaka : Les deux communautés acceptent de faire la paix

Au terme de 3 jours jours des travaux de la Commission ad hoc mise en place par le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, les chefs coutumiers des communautés Teke et Yaka ont pris l’engagement de faire la paix et de cohabiter ensemble.

D’après une dépêche du ministère de l’Intérieur, les conclusions des travaux ont été adoptées. Elles sont contenues dans un document intitulé : « Acte d’engagement global et inclusif pour la paix et la stabilité dans les provinces de Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Kinshasa et Kongo Central ».

« Nous avons tenu des réunions avec nos frères de deux communautés, Teke et Yaka, depuis le vendredi, sur recommandation du chef de l’État. Aujourd’hui, nous venons d’adopter deux documents importants. Il s’agit du rapport sur la manière dont nos réunions se sont déroulées et aussi un acte d’engagement souscrit par tout le monde, lequel acte d’engagement reprend les décisions que les deux parties ont prises, notamment la cessation des hostilités et le retour de la paix à Kwamouth, dans le Kwilu, et puis à Kinshasa et au Kongo Central, partout où la paix publique a été troublée », a rapporté à la presse Peter Kazadi Kankonde, à la séance de clôture des assises.

Le ministre de l’Intérieur a, par ailleurs, fait savoir que cet acte d’engagement sera signé incessamment devant le président de la République par les chefs coutumiers et autres notables de ces deux communautés en conflit. 

James Arjoun Mushiya

À la une

Également sur Actu 30