• fardc 1 min

Dossier Chérubin Okende : « je pense qu’il faille accueillir le travail du parquet et l’accepter » (Thierry Monsenepwo)

Dans une interview ce samedi, le communicateur de l’Union sacrée de la nation, Thierry Monsenepwo dit être convaincu du travail fait par la justice congolaise, durant les enquêtes sur le décès du député national Chérubin Okende.

« Le travail du parquet est humain c’est-à-dire qu’il ne serait jamais à 100% terminé. A ce stade, je pense qu’il faille l’accueillir et l’accepter, s’il faudrait demain qu’il puisse avoir davantage d’éléments à intégrer dans ce travail qui a été fait, ouvrir la brèche comme l’a dit le gouvernement, il n’y a pas des problèmes Pour l’instant, nous faisons confiance en notre justice, et nous sommes convaincus que le travail qui a été fait, l’a été à la mesure de moyens et de dispositifs de notre justice », a souligné Thierry Monsenepwo.

Et d’ajouter : « le crime d’Etat a été écarté depuis longtemps étant donné qu’il n’y avait pas de motifs et de mobiles qui pousseraient le régime de mettre un terme à la vie de celui qui été ministre dans ce pays et député national. Chérubin Okende ne dérangeait en rien le régime puisque les antithèses qu’il apportait étaient de manière scientifique et républicaine acceptable. Je ne vois l’élément qui lierait les institutions à la mort de notre regretté frère chérubin Okende ».

La conclusion des enquêtes menées après la mort de l’ancien ministre des transports renseigne que Chérubin Okende s’est suicidé.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30