• fardc 1 min

Législatives nationales : la cour constitutionnelle appelée à corriger « l’erreur matérielle » et à valider l’élection de Katasi Kennedy (Déclaration ACJD)

Le parti Alliance congolaise pour la justice et le développement (ACJD), membre du regroupement politique Alliance Bloc 50 (AB50), a lancé un appel ce jeudi 14 mars à la Cour constitutionnelle pour qu’elle corrige ce qu’il considère comme « erreur matérielle » dans son arrêt invalidant l’élection de Katasi Kiala Kennedy comme député national dans la circonscription électorale de Lukunga à Kinshasa.

Docteur Zacharie Tshibangu, cadre de cette formation politique de l’Union sacrée de la nation, qui a fait la déclaration conteste une démarche plutôt paradoxale validée par la haute Cour.

« Le 12 mars 2023, la Cour constitutionnelle, statuant sur les litiges relatifs aux résultats des élections législatives du 20 décembre 2023, a rendu un arrêt suite aux deux requêtes déposées par le regroupement politique DYPRO. Ces requêtes contestaient les résultats des regroupements politiques AMSC et A3A. Elles ne visaient en aucun cas le regroupement Alliance BLOC 50 et son candidat, Katasi Kiala Kennedy, qui avait été provisoirement déclaré élu par la CENI. Curieusement, dans son arrêt mentionné ci-dessus, la Cour constitutionnelle, en violation flagrante du droit à la défense, principe juridique universellement reconnu, a invalidé le candidat provisoirement élu, Katasi Kiala Kennedy, de la liste A/B50, au profit de Kapenga Kabundi Van, soutenu par le regroupement DYPRO », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Dans son arrêt, la Cour constate que les pièces présentées par le demandeur, DYPRO, n’ont pas été contestées par la CENI, alors que devant la Cour, la CENI a demandé, dans tous les cas, la confirmation de sa décision n° 002/CENI/AP/2024 du 13 janvier 2024. Elle constate, de manière incompréhensible, que le candidat du requérant, Kapenga Kabundi Van, a obtenu suffisamment de voix et mérite un siège en fonction du calcul du quotient électoral et du plus fort reste dans la circonscription électorale de Lukunga ».

Selon Zacharie Tshibangu, la Cour constitutionnelle a attribué à la liste DYPRO 10 178 voix et à son candidat Kapenga Kabundi Van 4 755 voix, alors qu’en réalité et selon la décision de la CENI, la liste DYPRO n’a recueilli que 5 764 voix et son candidat Van Kabundi n’a obtenu que 1 196 voix.

Il rappelle que dans la circonscription de Lukunga, la liste AB/50 a obtenu 9 150 voix et son candidat Katasi Kiala Kennedy a obtenu à lui seul 4 077 voix, ce qui place la liste AB/50 en bonne position pour conserver son siège dans la circonscription de Lukunga.

Ce cadre du regroupement politique dirigé par le ministre actuel de l’Industrie demande l’intervention du chef de l’État afin que le natif de Camp Luka soit rétabli dans ses droits.

Par ailleurs, Zacharie Tshibangu appelle au calme et à la vigilance la population de Camp LUKA en particulier, et celle de toute la circonscription de Lukunga en général.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30