• fardc 1 min

Nord-Kivu : Les chefs de forces armées de la SADC visées par des bombes du M23 à Mabambiro

Une délégation des chefs d’état-major des Forces armées de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) a été visée par des bombes larguées par les rebelles du M23, soutenus par l’armée rwandaise, vendredi, dans le territoire de Masisi, province du Nord-Kivu.

Selon le porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo, cinq bombes, qui visaient cette délégation en partance pour Mubambiro, ont malheureusement touché 3 enfants qui sont morts. Plusieurs autres personnes ont été blessées, fait-il savoir.

Le général de brigade Sylvain Ekenge Bomusa renseigne qu’en dépit de cette attaque, les chefs d’état-major sont arrivés à Mubambiro afin de rehausser le moral de leurs troupes respectives engagées sur le front contre les rebelles du M23.

Sur place à Mubambiro, le speaker des Forces armées de la RDC précise que ces responsables des armées de la SADC ont paufiné de nouvelles stratégies opérationnelles pouvant aboutir à la débâcle du mouvement terroriste pro-rwandaise du M23.

« Ces bombes ne sont venues à bout de la détermination des chefs de défense des pays contributeurs de la SAMI-DRC, du Burundi et chef d’état-major général de Forces armées de la RDC qui sont arrivés à Mubambiro et ils ont peaufiné des stratégies pour venir à bout de l’activisme des ces terroristes du M23 », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, cet officier de l’armée note que l’arrivée à Masisi des responsables des armées des pays membres de la SADC témoigne de l’engagement à travailler aux côtés des forces armées de la RDC, afin de ramener la geurre du côté des rebelles.

Anderson Shada Djuma/Beni

À la une

Également sur Actu 30