• fardc 1 min

RDC : Kibali et l’ARSP font bloc pour promouvoir les entrepreneurs locaux du secteur minier

La société Kibali, filiale de Barrick Gold Corporation et l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) ont scellé une collaboration pour promouvoir des initiatives de contenu local.

Selon un communiqué de Kibali, l’objectif majeur derrière cette initiative est notamment « d’augmenter le nombre d’entrepreneurs et de fournisseurs congolais travaillant avec la mine », conformément à la politique générale de la société mère Barrick qui consiste à soutenir les entreprises locales et à employer des ressortissants du pays hôte.

Pour le Directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, la démarche permet à Kibali qui est la plus grande mine d’or d’Afrique, de renforcer son apport dans l’économie du pays.

« Nous encourageons Kibali à maintenir cette politique afin de renforcer son apport considérable à l’économie locale et à l’économie congolaise en général », a-t-il
déclaré.

De son côté, Mark Bristow, Président-Directeur Général de Barrick a indiqué que la politique d’approvisionnement local de Kibali était en parfaite adéquation avec les objectifs et les règlements de l’ARSP.

« Depuis le début de ses opérations en 2009, Kibali a transformé le Nord-Est du pays, qui était autrefois défavorisé, en un pôle d’affaires prospère. Nous continuerons à encourager la création de valeurs durables à travers nos partenariats ici », a-t-il affirmé.

Et d’ajouter : « La mine a joué un rôle clé dans le développement économique et social de la région, non seulement en soutenant activement l’essor de petites entreprises locales pour qu’elles deviennent des entreprises importantes, mais aussi en renforçant leurs compétences commerciales et techniques, et en leur donnant l’opportunité de les mettre en pratique. La troisième centrale hydroélectrique de Kibali, par exemple, a été construite par une équipe entièrement congolaise. », a renchéri Mark Bristow.

Il faut souligner que Kibali a déjà dépensé plus de 2.6 milliards de dollars pour les paiements des fournisseurs locaux depuis 2009. La joint-venture privilégie également la main d’œuvre locale; sur le plus de 6.500 employés, 95% sont originaires du Congo, y compris le directeur général.

James Mushiya

À la une

Également sur Actu 30