• fardc 1 min

RDC : La levée du moratoire sur la peine de mort est « un pas en arrière » (Cardinal Ambongo)

L’archevêque métropolitain de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo estime que la RDC a fait un pas en arrière avec la levée du moratoire sur la peine de mort concernant certains chefs d’accusations.

« C’est un pas en arrière, je ne trouve pas qu’un gouvernement vraiment responsable puisse lever une telle option pour punir des gens qu’on appelleraient des traîtres. Quand je prend la réalité de chez nous au Congo, les grands traîtres à la patrie se sont justement ceux qui sont au pouvoir, dès lors qu’ils ne servent pas l’intérêt du peuple, mais se sont eux qu’on doit commencer à considérer comme des traîtres parce qu’ils n’assument pas le rôle pour lequel ils ont reçu les charges c’est-à-dire, service à la population », a dit le Cardinal Fridolin Ambongo, dans un entretien sur le télévision catholique, KTO

Et d’ajouter : « Je ne souhaiterais pas qu’on profite d’une notion flou des traîtres pour des règlements des comptes sur le plan politique ».

Rappelons qu’en RDC, la peine de mort sera désormais exécutée après toute condamnation judiciaire concernant les griefs ci-après : association des malfaiteurs, trahison, espionnage, participation à des bandes armées, participation à un mouvement insurrectionnel, crime contre l’humanité, complot militaire, rébellion, etc.

Mechack Wabeno

À la une

Également sur Actu 30