• fardc 1 min

RDC : cité parmi les soutiens politiques de Nangaa, Patient Sayiba bottes en touche  » je suis un Républicain et mon combat s’inscrit dans ma foi et les valeurs que j’ai toujours défendues »

Patient SayibaTambwe, ancien directeur général de l’OGEFREM, cité parmi les présumés collaborateurs politiques de l’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante, Corneille Nangaa qui est à la tête d’un mouvement rebelle, rejette en bloc ces accusations.

Sur son compte X, Patient Sayiba qualifie cette accusation d’une comédie montée par le désormais célèbre médiatique bureau de renseignement militaire (Ex DEMIAP).

 » Comme tout le monde, je viens de suivre la comédie montée par le désormais célèbre médiatique bureau de renseignement militaire (Ex DEMIAP), ayant certainement mis dans la bouche d’un détenu de citer ma personne dans une prétendue implication de soutien à l’AFC. Il est évident que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve sieur Éric Nkuba. Ses propos sur ma personne n’engagent que lui et ceux qui lui ont mis dans la bouches les noms et les paroles à prononcer au cours de cette vaste farce ». Peut-on lire dans ce message

Et d’ajouter :

 » Pareil montage ne peut se concevoir que dans une Dictature ; celle que je dénonce chaque jour. Et si l’objectif de cette mascarade est de me salir, ils ont complètement raté leur coup. Si c’est pour m’intimider plus qu’ils ne l’ont fait jusqu’ici, là aussi c’est une peine perdue. Je note quand même, non sans curiosité, que, pour la première fois depuis l’avènement de ce régime, un détenu, accusé des faits graves, soit interrogé dans une salle très propre et très bien climatisée, il est assis confortablement et on l’aide même à trouver des réponses. Apparemment c’est la seule avancée dans « l’Etat de droit » tant vanté, mais creux en substance ».

Patient Sayiba rappelle qu’il est Républicain et son combat s’inscrit dans la foi et les valeurs que j’ai toujours défendues.

Par ailleurs, cet ancien directeur général de l’OGEFREM affirme que la vaste farce de ce soir ne m’empêchera pas de prendre sa tasse de café encore moins de poursuivre son noble combat républicain pour le Congo tant rêvé.

Josué Bengbazo

À la une

Également sur Actu 30